Site officiel des élus au Conseil Régional de Lorraine

La banalisation des armes de guerre


Posté le 15 décembre 2010

Communiqué de presse du Front National

Mardi à Aulnay-Sous-Bois dans le département de la Seine-Saint-Denis, des truands, pour le « simple » braquage d'un distributeur de billets de banque, ont ouvert le feu au fusil d'assaut.

La dangerosité de ces actes innombrables croît de jour en jour montrant l'impuissance du gouvernement de M. Sarkozy.

Le Front national se déclare solidaire des employés de la banque touchés par des balles de Kalachnikov et des policiers qui ont essuyé ces tirs de guerre.

Le Front national demande que des moyens soient enfin donnés aux forces de l'ordre et que la sévérité la plus grande soit appliquée à cette grande délinquance.

La forfaiture de Bertrand Delanoë et de Daniel Vaillant


Posté le 14 décembre 2010

Communiqué de Presse de Wallerand de SAINT JUST, Vice-président du Front National :

Ce matin sur RMC, interviewé par Jean-Jacques Bourdin, Daniel Vaillant, maire du 18ème, ancien ministre socialiste de l'Intérieur, a indiqué qu'avec Bertrand Delanoë le maire de Paris, il lançait une association intitulée « L'institut des cultures d'islam » (sic) et la construction sur deux terrains municipaux dans le 18ème arrondissement de Paris, de deux bâtiments « qui deviendront pour partie des mosquées ».

Daniel Vaillant explique que cette association sera financée par la ville et qu'elle revendra ensuite des mètres carrés à une association de la loi de 1905 : « la prière dans la rue ne sera plus tolérée lorsque la ville aura permis la construction de ces mosquées ».

La loi française et notamment la loi de séparation de l'Eglise et de L'Etat, interdit à toute collectivité publique le financement de lieux de culte, même de façon aussi tordue.

Les contribuables parisiens n'ont pas à dépenser 20 millions d'euros pour la construction de mosquées.

Le Front National demande au maire de Paris de renoncer à ce projet ; à défaut, le Front National indique que les juridictions compétentes seront saisies pour faire annuler toutes décisions municipales allant dans le sens d'un financement public d'une mosquée.

Le medef n'aime pas notre projet économique et social : c'est normal !


Posté le 14 décembre 2010

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente exécutive du Front National :

Laurence Parisot, a dénoncé ce matin le programme économique du Front National (voir le plan de sortie de l'Euro en 12 points), qu'elle a qualifié de « démagogique ». Elle a réaffirmé sa « confiance dans l'euro » et même sa « foi dans l'Union européenne ».

Venant de la patronne du Medef, ces critiques sont un excellent signe. Elles montrent avec éclat que le Front National n'est pas l'ami du CAC40 et qu'il combat la régression sociale promue par le Medef et infligée aux Français par ses alliés UMP et PS.

Que Madame Parisot n'aime pas notre projet économique et social est somme toute parfaitement logique et nous en sommes fiers. Elle, l'amie du pouvoir, des puissants, ne peut admettre qu'un mouvement comme le nôtre promeuve les intérêts nationaux et la protection de nos travailleurs.

Le Medef au service de l'ultralibéralisme
La patronne du Medef serait aussi bien inspirée de réfléchir à sa responsabilité dans la situation actuelle de la France, au lieu d'agiter le spectre ridicule de l'apocalypse pour tenter de discréditer notre projet. En effet, qui a fait « chuter de manière terrifiante notre niveau de vie » pour reprendre l'accusation de Laurence Parisot, si ce n'est les politiques ultralibérales du Medef ? Comment peut-on encore donner des leçons d'économie quand on défend une idéologie à l'origine de la crise et qu'on s'acharne aujourd'hui à sauver l'euro alors qu'il n'a tenu aucune de ses promesses ? Soyons sérieux. Le bilan de Laurence Parisot, c'est celui de sa doxa libérale et des gouvernements successifs que le Medef inspire : chômage, délocalisations et appauvrissement des Français.

Marine Le Pen, Vice-Présidente du Front National, estime que les critiques de Laurence Parisot révèlent le vrai clivage : d'un côté le front mondialiste, ultralibéral et libre-échangiste, avec le Medef comme tête de proue et l'UMPS à la barre ; de l'autre le Front National, résolument en rupture, du côté des intérêts de l'industrie, des PME et des travailleurs français.

Notre projet économique fait peur à la caste au pouvoir, parce qu'il est crédible, cohérent et ambitieux. Il s'inspire des travaux d'éminents économistes, français et étrangers. Laurence Parisot ferait mieux de les lire au lieu de nous resservir en permanence sa même vieille soupe, dont les Français commencent à avoir la nausée.

Polémique des prières de rues. C'est une manipulation d'Etat : la preuve !


Posté par le 14 décembre 2010

Communiqué de Marine Le Pen, vice-présidente du Front National

Lors de l'émission « 19h » du 13 décembre 2010, présentée par Ruth Elkrief, sur BFM TV, le journaliste Jean-François Kahn, a révélé sous l'œil approbateur du publicitaire Jacques Séguéla, que l'Elysée avait organisé une réunion pour « taper » sur Marine Le Pen et la diaboliser auprès de l'opinion publique.

Pour l'Etat Sarkozy aux abois et paniqué par les sondages confirmant la montée du Front National, tous les coups sont permis. Tous les prétextes sont bons pour tenter de manipuler et d'instrumentaliser les Français.

L'indignation parfaitement artificielle suscitée par mes propos sur les prières de rues a donc été organisée, planifiée par la caste UMPS dans un but purement électoraliste mais en parfait décalage avec le sentiment réel de l'opinion publique sur la question de la laïcité et de la défense de nos valeurs républicaines.

Ce tollé monté de toutes pièces, révèle une fois encore les méthodes détestables d'un système prêt à tout pour se maintenir au pouvoir et illustre le fossé grandissant entre des élites coupées de la réalité et les Français, confrontés chaque jour, à la montée des revendications communautaristes et au recul de nos principes républicains.

Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, dénonce cette manipulation d'Etat à laquelle certains journalistes ont été volontairement ou non les « joujoux » ou les « toutous ».

   

Appel aux musulmans français


Posté le 13 décembre 2010

Communiqué de Presse de Farid SMAHI, Membre du Bureau Politique du FN, Président du Forum national des « cercles Arabisme et Francité », Chevalier de l'Ordre National du Mérite :

Certains ont cru pouvoir user de manipulation et de mensonges en analysant les récents propos de Marine Le Pen comme une mise en cause globale des musulmans.
Ceux-là sont des menteurs et de faux amis.
Des millions de musulmans français respectent les lois et les principes républicains et il ne leur viendrait même pas à l'esprit d'oser aller prier dans la rue en violant aussi ostensiblement la laïcité et les consciences.

Ce sont les musulmans radicaux qui, en agissant comme ils le font, sont responsables de la stigmatisation de l'ensemble des musulmans et avec eux la classe politique qui, confondant Islam et islamisme, finissent par être les faux amis du premier en défendant le deuxième.

J'appelle donc les musulmans à refuser de servir de caution à une classe politique en déliquescence qui, fossoyeurs des valeurs de la République française, cachent leur lâcheté et leur aveuglement derrière une basse manœuvre politicienne et électoraliste.

Le Système et la Diabolisation


Posté le 12 Décembre 2010

COMMUNIQUE DE PRESSE de Bruno Gollnisch
Député français au parlement européen
Vice Président exécutif du Front National
Président du Groupe FN au Conseil Régional Rhône-Alpes
Candidat à la succession de Jean-Marie Le PEN

La polémique entretenue contre Marine Le Pen au sujet de ses récents propos tenus à Lyon sur l'Occupation démontre, s'il en était besoin, les limites de la stratégie dite de « dédiabolisation ».

Le système politico-médiatique ne saurait se satisfaire des gages qu'on lui donne.
Il en veut toujours plus. Si on lui complait en paroles, il exige que l'on courbe la tête, puis l'échine, puis que l'on se mette à genoux, et ainsi de suite.

La vraie dédiabolisation ne résulte que d'une chose : la prise de conscience par les Français de la justesse de nos analyses et de nos propositions.

Il va de soi que par ailleurs je suis solidaire de la liberté d'expression de Marine Le Pen, comme je l'ai toujours été avec Jean-Marie Le Pen, et avec tous ceux qui furent attaqués par le Système pour avoir usé de cette liberté.

Rachida DATI a tort : la discrimination positive ethnique est bien encouragée en France


Posté le 10 décembre 2010

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente exécutive du Front National :

Au cours de son débat avec Marine Le Pen le 9 décembre, Rachida Dati a affirmé que la « Charte de la diversité », déjà signée par 2983 entreprises françaises, ne posait aucun critère ethnique. C'est faux. L'article 3 de cette charte précise en effet que les entreprises signataires s'engagent à « chercher à refléter la diversité de la société française et notamment sa diversité culturelle et ethnique dans notre effectif, aux différents niveaux de qualification » (cf : http://www.charte-diversite.com/charte-diversite-texte-engagement.php).

Par ailleurs, contrairement à ce qu'a dit Madame Dati, le gouvernement français encourage activement ces pratiques de discrimination positive, via les « labels diversité », décernés régulièrement par le ministre en charge de l'Immigration aux entreprises qui « promeuvent la diversité ». Ce n'est pas le ministre des Affaires sociales, mais bien son homologue en charge de l'Immigration, qui décerne ce label, ce qui ne laisse aucun doute sur l'acception ethnique, et non sociale, du mot « diversité ».

Marine Le Pen, Vice-Présidente du Front National, condamne cette dérive de plus en plus inquiétante vers la discrimination positive sous le mandat de Nicolas Sarkozy. Elle appelle au contraire à un puissant renouveau de la méritocratie républicaine, fondée sur l'effort, le travail et le soutien aux plus défavorisés sur le plan économique et social.

Sondage BVA : Marine LE PEN plus rassembleuse à l'intérieur du FN comme à l'extérieur du FN


Posté le 10 décembre 2010

Communiqué de Presse d'Alain JAMET, Vice-président du Front National, Membre du Bureau Politique du FN :

Selon un sondage BVA paru ce matin pour La Matinale de Canal+, 46% des Français considèrent que c'est Marine Le Pen qui incarne le mieux le FN et les idées du FN, devant Jean-Marie Le Pen (23%)* et loin devant Bruno Gollnisch (3%). À la même question, les « sympathisants FN » choisissent Marine (69%) plutôt que son concurrent (5%).
S'agissant du « potentiel électoral » de Marine et de Bruno Gollnisch, 17% des Français envisageraient de voter pour Marine si elle est la candidate du FN tandis que 8% seulement voteraient Bruno Gollnisch s'il était désigné par le FN pour la présidentielle. Enfin, la vice-présidente du FN mobiliserait 85% des « sympathisants FN » contre 57% pour son concurrent.
Alors que Bruno Gollnisch a axé principalement sa campagne interne sur la possibilité qu'il aurait de mieux rassembler le FN et la mouvance nationale, cette enquête d'opinion montre au contraire que Marine Le Pen est plus rassembleuse que lui aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du FN.
Un sondage n'est qu'un indicateur. Celui-ci, réalisé par BVA, confirme les nombreux autres sondages qui révélaient ces derniers jours que Marine Le Pen avait une côte de popularité de 27% (IPSOS) et 14% d'intention de vote pour l'élection présidentielle (IFOP).

* Le score de « seulement » 23% obtenu par Jean-Marie Le Pen s'explique par le fait qu'il ait ouvert sa succession et annoncé qu'il ne serait plus le candidat du FN à la présidentielle.

Neige : La France est-elle en voie de sous-développement ?


Posté le 9 décembre 2010

Communiqué de Presse de Bruno GOLLNISCH, Vice-président exécutif du FN :

Une nouvelle fois, la survenue de la neige en hiver prend les pouvoirs publics au dépourvu (il en va de même d'ailleurs, depuis cinquante ans, des incendies en été). La pagaille est notamment totale en région parisienne, en absolue contrariété avec les propos lénifiants du Ministre de l'Intérieur.
Comme chaque année, dès qu'il tombe quelques centimètres, dans les autoroutes dont le tarif ne cesse d'augmenter, le seul service public qui fonctionne est celui du péage !

Mais comment font les Russes ? Comment font les Suisses ? …

Pourrait-on un jour en France prévoir que la neige peut tomber en hiver, que la sécheresse et le Mistral vont attiser les incendies dans le Midi en été, et prendre enfin les moyens de traiter ces problèmes en se dotant du matériel nécessaire ? Nous payons tout de même assez d'impôts pour cela ! Ou bien sommes-nous définitivement un pays en voie de sous-développement ?

Comment sortir de l'euro ? Les 12 étapes essentielles !


Posté le 7 décembre 2010 

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente exécutive du Front National :

Marine Le Pen, Vice-présidente du Front National, a évoqué à diverses reprises la proposition du FN d'une sortie groupée de l'Euro. Elle vous prie de bien vouloir trouver ci-dessous ce plan en 12 points détaillés. (Cliquez sur le document Format PDF).

Nouveau tract FN : Le scandale de l'Aide Médicale d'Etat


Posté le 7 décembre 2010

Voici le nouveau tract réalisé par le service de la Communication interne sur le scandale de l'Aide Médicale d'Etat (AME).

Bonne lecture et bonne utilisation !

Marine Le Pen
Vice-présidente exécutive du FN en charge de la propagande, de la formation et de la communication. (Cliquez sur le tract Format PDF).

Solidarité avec les policiers de la BAC d'Amiens


Posté le 6 décembre 2010 

Communiqué de Presse de Wallerand de SAINT JUST, Vice-président du Front National, secrétaire départemental du FN dans la Somme :

Des policiers de la Brigade Anti-Criminalité ont encore été blessés jeudi soir à Amiens par des voyous qui ont percuté leur voiture alors que les membres des forces de l'ordre tentaient de les arrêter. C'est très fréquent à Amiens, c'est quotidien en France, le même jour, c'était à Sevran. Wallerand de Saint Just, secrétaire de la fédération de la Somme du Front National, exprime sa solidarité aux policiers blessés dans l'exercice de leurs fonctions. Si les autorités locales ont la volonté de mettre un coup d'arrêt à l'augmentation galopante de la délinquance, il est angoissant de constater qu'au sommet de l'Etat, les moyens ne font que diminuer. MM Sarkozy et Hortefeux réduisent le nombre policiers et les moyens matériels. Ils prennent ainsi la responsabilité directe des incidents très graves qui peuvent survenir.

Agressions de policiers à Sevran : la République doit reprendre le contrôle des  quartiers abandonnés par Sarkozy aux voyous et à la drogue !


Posté le 3 décembre 2010

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente exécutive du Front National :

Dans la France de Nicolas Sarkozy, s'attaquer aux forces de l'ordre semble devenir le jeu favori et peu risqué des délinquants. Une nouvelle patrouille de police a en effet été prise pour cible par des voyous, hier soir à Sevran. Un des policiers a été grièvement blessé. Les 400 grammes de cannabis trouvés à proximité du véhicule des agresseurs démontrent les liens étroits entre ces criminels et le trafic de drogue.

Cet incident grave est un nouveau signe de la montée continue des violences en France, que l'agitation électoraliste du tandem Sarkozy/Hortefeux ne parvient plus à masquer. La poussée des agressions contre les forces de l'ordre est le résultat logique d'une politique laxiste qui joue en permanence sur les discours, mais qui dans les faits supprime 3000 postes de policiers et gendarmes chaque année.
Selon un rapport officiel publié au début de l'année, le nombre de policiers blessés en service a ainsi bondi de 27% depuis 1998. Ce chiffre atteint +93% chez les gendarmes !
C'est aussi le laxisme qui prévaut concernant la lutte contre la drogue, que l'Etat a renoncé à mener de peur de provoquer l'embrasement d'un certain nombre de cités. Quelle irresponsabilité !

Marine Le Pen, Vice-Présidente du Front National, condamne vigoureusement cette nouvelle agression contre des agents de la BAC et assure le policier hospitalisé de toute sa sympathie.
Elle demande qu'on stoppe immédiatement l'hémorragie des effectifs de la police et de la gendarmerie et qu'on se donne les moyens d'assurer la sécurité des forces de l'ordre.
La République enfin doit reprendre le contrôle des centaines de quartiers abandonnés par le pouvoir à la drogue et aux trafiquants. Une guerre impitoyable doit leur être menée.

Paralysie due à la neige : la conséquence du désengagement de l'Etat !


Posté le 3 décembre 2010

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente exécutive du Front National :

Des milliers de Français et de très nombreux maires témoignent depuis plusieurs jours du mauvais état des routes et de l'inaction des pouvoirs publics face aux fortes chutes de neige, paralysant des territoires entiers.

Cette situation est la conséquence directe du désengagement de l'Etat qui s'est retiré des DDE (Direction départementale de l'équipement) et qui a transféré la majeure partie des routes nationales en 2004 aux collectivités locales.

Cette désorganisation grave est un des multiples signes de l'affaiblissement de l'Etat, des ratés de la décentralisation et de la régression du service public.

Marine Le Pen, Vice-Présidente du Front National, appelle à remettre en cause la décentralisation dans un certain nombre de domaines et constate que, comme le disait Philippe Seguin alors Président de la Cour des comptes, celle-ci est moins efficace et « structurellement coûteuse ».

Elle appelle au retour d'un Etat fort, protecteur, stratège et responsable.

Patrick Gaubert doit se taire


Posté le 3 décembre 2010

Communiqué de Presse de Wallerand de SAINT JUST, Avocat de Jean-Marie LE PEN :

Patrick Gaubert, ancien président de la Licra et ancien député européen UMP, se permet de proclamer que le jugement relaxant Jean Marie Le Pen hier 2 décembre est « infâme ».

Il doit se taire : d'abord parce qu'il est le responsable d'un organisme intitulé Haut Conseil à l'Intégration et, comme tel, tenu à un devoir de réserve, ensuite parce que, si le tribunal a retenu les arguments juridiques qu'en ma qualité d'avocat de Jean-Marie Le Pen je lui ai présenté, c'est parce que la Licra, depuis le début de cette affaire en mars dernier, a présenté à la justice un dossier particulièrement bancal.

Il est scandaleux que cette association stipendiée se permette de saisir un tribunal correctionnel pour tenter d'écraser la liberté d'expression politique du dirigeant d'un des plus grands mouvements politiques français au moyen d'un dossier aussi saboté.

Affiche "Non à l'Islamisme" : Victoire juridique pour Jean-Marie LE PEN


Posté le 2 décembre 2010

Jean-Marie LE PEN est sorti gagnant du procès qui l'opposait à la LICRA et à SOS Racisme dans l'affaire de l'affiche « Non à l'Islamisme ».

Demain, dans son journal de bord audio, Jean-Marie LE PEN réagira à sa relaxe en première instance.

En attendant, découvrez les réactions de Marine LE PEN (Vice-présidente du FN) et de Wallerand de SAINT JUST (avocat), présents lors du délibéré.

                                                           
Procès "Non à l'Islamisme" : Jean-Marie LE PEN relaxé !
envoyé par polecom. - L'info internationale vidéo. 

Jean-François Copé dans les bottes de Xavier Bertrand


Posté le 2 décembre 2010

Communiqué de Presse du Front National :

Etre nommé secrétaire général de l'UMP implique, semble-t-il, des courbettes obligées et immédiates auprès des dirigeants du parti communiste chinois. Jean-François Copé, comme Xavier Bertrand en son temps, s'est ainsi précipité sans désemparer à Pékin pour se montrer particulièrement respectueux auprès des dirigeants communistes.
Si le ministre des affaires étrangères français peut avoir des relations correctes avec le régime chinois, il est très étonnant que les dirigeants du parti politique actuellement majoritaire se montrent aussi diligents. Bien entendu, Monsieur Copé, lors de sa visite, n'a pas mentionné un instant la répression très cruelle qui s'abat sur les chinois et sur les opposants au communisme.

Le Front National exprime son dégoût à l'égard de cette servilité affichée.

Communiqué de Presse de Bruno GOLLNISCH



Posté le 1 décembre 2010

Communiqué de Presse de Bruno GOLLNISCH, Vice-président du Front National :

Bruno Gollnisch condamne l'odieuse agression dont a été victime hier soir Steeve Briois, Conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais.
Il espère que les lâches auteurs de ce guet-apens seront rapidement retrouvés et sévèrement punis comme ils le méritent.
Il souhaite de tout cœur à Steeve Briois un prompt rétablissement.

Communiqué de Presse de Marine LE PEN


Posté le 1 décembre 2010

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente du Front National :

Alors qu'il promenait son chien vers minuit à proximité de son domicile, Steeve Briois, Conseiller régional et conseiller municipal d'Hénin-Beaumont est tombé dans un véritable guet-apens, lâchement agressé en pleine rue, à coups de barre de fer. Il a perdu connaissance.

Cette violente agression d'un élu de la République, est insupportable et inacceptable dans une démocratie.

Marine Le Pen, député européen et conseillère municipale d'Hénin-Beaumont appelle les autorités à faire toute la lumière sur cette affaire et à mettre tout en œuvre pour arrêter les coupables de ces violences, perpétrées le jour où la Cour d'Appel rendait un arrêt au profit de Steeve Briois dans une procédure où ce dernier avait été injurié dans un tract anonyme.

FN : Steeve Briois gravement agressé hier soir


Posté le 1 décembre 2010 

Communiqué de Presse du Front National :

Steeve Briois, secrétaire régional du FN Nord Pas de Calais, membre du bureau politique du Front National et conseiller régional, a été violemment agressé hier soir dans son quartier alors qu'il promenait son chien vers minuit. Il a été attaqué à coup de barres de fer par un ou plusieurs individus. Il a été immédiatement hospitalisé, ses jours ne sont pas en danger bien que sérieusement blessé. Une enquête est en cours.

Le Front National condamne avec fermeté cette lâche agression et assure Steeve Briois de son soutien et de ses voeux de rétablissement. Il souhaite que toute la lumière soit faite sur cet acte particulièrement grave.

Arrangement secret Etat/Conseils généraux PS : Monsieur Copé a menti deux fois sur France 2 !


Posté le 30 novembre 2010

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente du Front National, Député au Parlement Européen :

Les preuves s'accumulent pour démontrer l'existence d'un arrangement opaque entre l'Etat UMP et les Conseils généraux PS dont Marine Le Pen a révélé l'existence lundi 22 novembre sur le plateau de Mots Croisés (France 2).

Cet arrangement se traduit par la passation de « contrats de stabilisation » entre les départements volontaires et le gouvernement : l'Etat versera quelques millions d'euros aux Conseils généraux en échange de coupes drastiques dans les politiques du département : aide sociale, collèges, pompiers, maisons de retraite, routes, etc…

Le meilleur symbole de cette collusion entre l'UMP et le PS, en catimini et à quelques mois des élections cantonales, est la candidature à ce contrat de stabilisation de la Corrèze, département présidé par…François Hollande. Les Corréziens le savent-ils ?

Cette lettre adressée aux présidents de Conseils généraux, par celui qui était alors secrétaire d'Etat aux collectivités territoriales, Alain Marleix, et disponible sur Internet (pièce jointe), confirme les dires de Marine Le Pen : il y a bien arrangement et cet arrangement sera bien secret : « Naturellement, ces échanges, tout comme les modalités de préparation de l'éventuel contrat de stabilisation, resteront strictement confidentiels » précise cette lettre.

Le nouveau patron de l'UMP, Jean-François Copé, a donc menti deux fois aux Français sur le plateau de France 2 face à Marine Le Pen : en niant l'existence de cet arrangement, justement baptisé « mission FMI » par ses opposants et en assurant que tout se faisait dans la transparence.

Marine Le Pen, Vice-Présidente du Front National, demande que la vérité soit faite sur cet arrangement UMP/PS, et que Monsieur Copé s'explique sur ses mensonges.

Cliquez ici pour lire la lettre d'Alain Marleix : http://www.frontnational.com/pdf/Lettre-Marleix.pdf

Votation suisse : grande victoire du peuple contre les élites !


Posté le 28 novembre 2010

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente du Front National, Député au Parlement Européen :

A une écrasante majorité, les Suisses viennent de voter par référendum l'expulsion automatique des étrangers criminels.

A travers ce vote, le peuple suisse a montré qu'il est libre, attaché à son identité, à la prospérité et à la paix civile. Il a une nouvelle fois pris à rebours ses élites, qui appelaient toutes à rejeter ce texte.

Comme l'an dernier à l'occasion du vote sur les minarets, les « élites » françaises fustigent le choix pourtant souverain du peuple suisse. Déjà, les insultes fusent contre les Suisses, accusés de toutes les horreurs.

Par ce comportement indigne, ces « élites » montrent une nouvelle fois le peu de considération qu'elles ont pour la démocratie, et leur déconnexion totale avec les vrais problèmes des gens. Les politiques, « experts » et autres commentateurs qui se permettent aujourd'hui de cracher sur nos voisins suisses feraient mieux de réfléchir à leurs propres responsabilités dans la situation actuelle de la France, qui n'est pas glorieuse…

Ce vote sonne aussi durement aux oreilles de Nicolas Sarkozy, qui avait supprimé lorsqu'il était ministre de l'Intérieur l'expulsion des étrangers délinquants, disposition que les Suisses viennent de conforter.

Marine Le Pen, Vice Présidente du Front National, se réjouit du vote des Suisses, qui correspond à ce que propose le Front National pour la France.

Elle appelle les élites dirigeantes à cesser de mépriser la démocratie.

Il faut au contraire utiliser en France beaucoup plus souvent le référendum, l'instrument le plus démocratique qui soit.

Les Suisses approuvent l'expulsion des criminels étrangers


Posté le 28 novembre 2010

Communiqué de Presse de Bruno GOLLNISCH, Vice-président du Front National, Député au Parlement Européen :

Les Suisses viennent, par référendum, de ratifier la proposition de loi du mouvement UDC, prévoyant l'expulsion de leur territoire des délinquants et criminels étrangers.

Cette mesure de bon sens, acquise contre la volonté des partis dominants, permettrait en France de libérer un très grand nombre des places de prisons.
Elle serait dissuasive à l'égard de beaucoup de petits et grands délinquants dont les français les plus humbles sont contraints de supporter les méfaits.
Il faut, dans ce domaine comme dans beaucoup d'autres suivre l'exemple que nous donne le peuple Suisse.

Discours de politique générale : continuité dans la nullité


Posté le 24 novembre 2010

Communiqué  de Marine Le Pen, vice-présidente exécutive du FN

Les Français n'en attendaient rien et ils ont eu raison : tout comme le remaniement, le discours de politique générale de François Fillon a confirmé que rien ne changerait d'ici 2012. Il n'a pas été possible d'y déceler l'once d'un espoir d'amélioration de la situation de la France et des Français.

François Fillon a répété à l'envi sa volonté de continuer à « réformer »… mais la « réforme », dans sa bouche comme dans sa politique, ne signifie qu'une seule chose : se soumettre aux dogmes de la mondialisation ultralibérale et de l'Union européenne. C'est bien cela qui continuera de constituer la colonne vertébrale de la politique du gouvernement, avec son lot d'échecs, d'injustices et de compromissions sur tous les fronts : chômage, pouvoir d'achat, insécurité, immigration. La réforme, pour que cela ne soit plus un mot vide de sens, doit être synonyme de résistance, en particulier aux maîtres que François Fillon et Nicolas Sarkozy se sont donnés et qui dictent toute leur politique : les marchés financiers. La véritable réforme, c'est le courage de prendre des décisions dans l'intérêt national, c'est de savoir proposer un avenir positif pour les Français et non pas de dessiner en permanence les contours du renoncement.

L'opération de communication qu'espérait le pouvoir à travers ce remaniement puis ce discours cosmétique a donc toutes les chances d'échouer. On voulait nous faire croire que c'est dans les vieux pots ministériels que l'on fait les meilleures confitures. C'est en réalité la déconfiture qui va continuer.

Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, estime que l'inutile discours de Monsieur Fillon sera très vite oublié. L'effroyable cure d'austérité que les Français des classes moyennes et populaires devront subir dans les mois qui viennent, marquera en revanche beaucoup plus fortement la vie de nos compatriotes, malheureusement.

Marine Le Pen appelle les Français qui espèrent un vrai changement à ne pas baisser les bras, bien au contraire ! Rompre avec l'idéologie de l'UMPS est notre ambition ; gageons qu'après cette dérisoire séquence du remaniement, un nombre croissant de Français la partage.
    

Arrangement scélérat entre l'Etat UMP et les conseils généraux PS : Marine LE PEN avertit les Français, face aux mensonges de Monsieur Copé !


Posté le 24 novembre 2010

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente exécutive du FN :

Sur le plateau de Mots Croisés sur France 2 lundi 22 novembre, Marine Le Pen a dénoncé publiquement l'existence d'un arrangement entre l'Etat et les conseils généraux, baptisé « mission FMI » par les élus locaux qui s'y opposent (voir l'extrait vidéo).

Sur le modèle des plans d'ajustement structurels du FMI dans les pays endettés, qui visent à apporter de l'argent en contrepartie d'une saignée dans les droits sociaux et les services publics, l'arrangement entre l'Etat et les conseils généraux se traduira par la passation de contrats scélérats, dits « de stabilisation », entre les deux parties. L'Etat versera quelques millions d'euros aux départements demandeurs, en échange d'une cure d'austérité touchant toutes les compétences essentielles des conseils généraux : aide sociale, collèges, pompiers, routes, maisons de retraite, etc. Dépenses somptuaires et frais de communication bien sûr échapperont à la disette…

  • Collusion totale entre l'UMP et le PS

Marine Le Pen dénonçait à travers cet exemple la collusion totale entre l'UMP et le PS, qui jouent ensemble contre les Français. Elle apprenait ainsi aux téléspectateurs que François Hollande, président socialiste du conseil général de Corrèze, et soi-disant opposant de premier rang à Nicolas Sarkozy, avait fait appel à cette « offre » du gouvernement UMP pour son département. Les Corréziens en ont-ils seulement entendu parler ?

  • Arrangement entre l'Etat et les Conseils généraux

Les Français ont le droit de savoir à quelle sauce ils vont être mangés. Cet arrangement entre l'Etat et les conseils généraux, piloté par le ministère de l'Economie et des Finances, doit être exposé au grand jour. A quelques mois des élections cantonales, le choix de la discrétion, et du flou, a été fait. Ce n'est pas sain, et pas démocratique.

  • Jean-François Copé à menti aux Français

Sur le plateau de France 2, le nouveau patron de l'UMP, Jean-François Copé, a menti aux Français en niant l'existence de l'arrangement évoqué par Marine Le Pen. Les informations sont pourtant disponibles sur Internet, chacun pourra le vérifier (une source sérieuse parmi d'autres : http://www.courrierdesmaires.fr/actualite/france-un-contrat-de-stabilisation-propose-aux-departements-20178.html). Les journalistes qui le désirent enquêteront.

Dans les pays « aidés » par le FMI, il a été démontré que les conséquences étaient toujours catastrophiques : misère et révoltes. Ne tombons dans cette logique malsaine en France, à travers ce pacte scandaleux entre le gouvernement UMP et certains conseils généraux PS, contre les Français les plus pauvres.

Marine Le Pen demande la fin de cet arrangement Gouvernement/Départements, et l'engagement d'une réflexion sur la nécessaire remise en cause d'une décentralisation qui a échoué.

Une nouvelle provocation Nord-Coréenne


Posté le 24 novembre 2010

Communiqué de Presse de Bruno GOLLNISCH, Vice-président exécutif du Front National :

La nouvelle provocation Nord-Coréenne témoigne, s'il en était besoin, de l'inhumanité profonde de ce régime communiste dictatorial et sanglant qui menace depuis plus de 60 années la sécurité de la Région.

Elle pose le problème de l'attitude de la Chine, encore communiste, et qui protège depuis toujours l'effroyable régime Nord-Coréen.

Le régime kafkaïen qui opprime les Nord-Coréens doit disparaître. La solution d'avenir est évidemment une Corée réunifiée, neutralisée, et dégagée de toute ingérence militaire étrangère, d'où qu'elle vienne. Il est urgent que toute la communauté internationale pèse dans ce sens, si elle ne veut pas courir le risque d'un conflit nucléaire que les fous de Pyong-Yang sont bien capables de déclencher.

Le peuple irlandais saigné et l'argent des Français dilapidé pour sauver l'euro !


Posté le 23 novembre 2010

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente exécutive du FN :

Le sauvetage de l'euro : une logique inhumaine et absurde
Après la Grèce, c'est au tour de l'Irlande d'entrer dans le jeu infernal imposé par l'Union européenne et le FMI. En contrepartie d'une aide de 90 milliards d'euros sur trois ans, les classes moyennes et populaires irlandaises seront soumises à un plan d'austérité effroyable : baisse du salaire minimum, des allocations familiales et chômage, et multiplication des taxes. Le peuple irlandais, après le peuple grec, sera saigné dans le seul but de sauver l'euro. Le peuple français quant à lui n'a d'autre choix que de payer et de s'endetter davantage pour participer à ce sauvetage.

Demain, ce seront le Portugal, puis l'Espagne, l'Italie et peut-être la France, qui se retrouveront dans cette situation. Ce drame pourrait être évité si l'on s'intéressait à la vraie raison de cette hécatombe : l'euro. En effet, comme le soulignent de nombreux économistes ignorés des élites européennes, les pays qui souffrent ont d'abord besoin d'oxygène, que seule une dévaluation monétaire permise par une sortie de la zone euro pourrait leur offrir. La caste dirigeante européenne, aveuglée par l'idéologie de l'euro, refuse de regarder cette réalité en face, elle est prête à tout pour sauver la monnaie unique, vache sacrée du système. Quitte à sacrifier les peuples. Quitte à multiplier les prêts de façon parfaitement irresponsable, creusant ainsi la dette des pays prêteurs et précipitant leur asphyxie financière. L'euro est un échec à tous les points de vue, mais les élites continuent de s'accrocher d'une façon inquiétante à une logique inhumaine et absurde.

Il faut sortir de l'euro

Marine Le Pen, Vice-présidente du Front National, dénonce l'idéologie folle de l'euro et les plans de sauvetage décidés en catimini pour perpétuer artificiellement l'existence de la monnaie unique. Les élites européistes ont le droit de plonger dans le gouffre de leur propre dogmatisme, mais elles n'ont pas le droit d'y emmener les peuples avec elles.

Il faut retrouver le bon sens : une sortie organisée, et groupée, de la zone euro, pour retrouver des marges de manœuvre et éviter à nos peuples le désastre. Le plus tôt sera le mieux. En attendant, l'argent des Français doit rester aux Français ; il serait bon que Nicolas Sarkozy se rappelle ce principe de bon sens.

A propos de Madame Nora BERRA, nouvelle Secrétaire d'état à la Santé


Posté le 22 novembre 2010

Communiqué de Presse du Front National :

Le Front National a lu avec un grand étonnement les propos du Professeur TOURAINE dans un grand quotidien médical. Ces propos n'ont pas été démentis les jours suivants.

Il apparaîtrait que Mme Nora BERRA ait échoué dans un premier temps ses études de Médecine en France, qu'elle ait été contrainte d'obtenir un diplôme Algérien, puis de retour en France, elle aurait refusé de passer l'équivalence habituelle pour exercer légalement. Ce qu'elle aurait malgré tout pu faire, dans un cursus éloigné des patients de ville ou hospitalisés. Terrain se limitant à quelques vacations en laboratoire hospitalier.

Le Front National s'indigne donc qu'une représentante par évidence même de la « non excellence » et du « non professionnalisme » soit en charge de guider et soutenir la mutation de notre système de soins dans une période très critique.

Le Front National dénonce cette nomination scandaleuse, qui, en tandem avec M. Xavier BERTRAND, ex-courtier en assurance privée, est la caricature de l'échec annoncé de la politique sociale ultra libérale engagée par M. SARKOZY.
    

Il faut rétablir la peine de mort pour les trafiquants de drogue


Posté le 20 novembre 2010

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente exécutive du FN :

En 2010, en France, les trafiquants de drogue pourrissent la vie des jeunes et des habitants de très nombreux quartiers. A Marseille, à Grenoble, ils tuent et assassinent des enfants en toute impunité.

Jusqu'à quand le pouvoir sarkozyste laissera-t-il ces événements insupportables se produire ?

Il faut enfin une réaction à la mesure de ces drames. Au pouvoir, le Front national éradiquera le trafic de drogue.

Pour cela,

  • il rétablira la peine de mort pour les trafiquants.
  • Il demande qu'elle soit rétablie immédiatement et qu'elle ne soit pas réservée aux enfants des quartiers nord de Marseille.

Drogue : Un fléau français et européen


Posté le 19 novembre 2010

Communiqué de Presse du Front National :

Dans son rapport (1) présenté aux députés européens, l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies considère que la consommation globale se serait stabilisée. Pourtant ce même document nous fait l'aveu que de nombreuses nouvelles drogues ont fait leur apparition, avec un record pour l'année 2009 où de surcroît la modification des modes d'approvisionnement rend de plus en plus difficile la lutte contre les trafics. Trafics liés aussi à la hausse de la consommation illicite de médicaments.

Un rapport qui est loin d'être rassurant puisque l'on peut y trouver des chiffres officiels qui montrent que plus de quatre millions d'Européens consomment du cannabis quotidiennement et que 23 millions en ont consommé sur l'année 2009. Sur ce plan, la France est en haut du classement avec 4 millions de consommateurs dont 1,2 millions qui sont réguliers (2). S'agissant de la cocaïne, quatre millions d'Européens en ont pris en 2009 et plus de 1000 en sont morts. Sur ce sujet comme dans tant d'autres, il apparaît clairement qu'un renforcement des politiques européennes dans le domaine de la lutte contre le trafic de stupéfiants est un échec. Ce rapport en fait lui-même le constat : « L'évolution de l'offre et de la consommation des drogues traditionnelles et l'émergence d'un nombre record de nouvelles substances mettent de plus en plus à l'épreuve les modèles européens de contrôle. »

Le Front National rappelle qu'outre un rétablissement urgent des contrôles aux frontières, il ne peut appartenir qu'aux Nations seules d'adopter des mesures efficaces de prévention et de répression permettant de véritablement inverser la pente mortifère de cet épouvantable fléau. Le Front National rappelle enfin qu'il est le seul mouvement politique qui soit resté inflexible sur la question de l'interdiction de toutes les drogues dures et soi-disant « douces » et sur le fait que les grands trafiquants sont des criminels qui devraient encourir la peine capitale en conséquence des ravages qu'ils provoquent.

(1) Lien vers le rapport de l'Observatoire :
http://www.emcdda.europa.eu/attachements.cfm/att_120159_FR_Newsrelease_Highlights2010_FRFinal.pdf

(2) Source Ministère de l'Intérieur

Révélations sur Karachi : Si certains ont du sang sur les mains, il va falloir qu'ils paient !


Posté le 18 novembre 2010 

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente exécutive du FN :

Les révélations de Charles Millon confirment les accusations que le Front National a été le premier à porter dans l'affaire de Karachi, dans un désert médiatique déconcertant.
L'existence confirmée de rétrocommissions renforce encore davantage les soupçons gravissimes qui pèsent sur l'implication de Nicolas Sarkozy, cité dans l'affaire au Luxembourg comme possible organisateur du transit par ce pays des commissions versées au Pakistan.

Voilà qui explique pourquoi le chef de l'Etat n'a eu pour l'instant qu'un seul objectif : étouffer l'affaire par tous les moyens. On peut en effet s'étonner de l'étrange discrétion des médias français sur le sujet depuis de longs mois et de la tentative du parquet il y a quelques semaines de faire obstacle à l'enquête. Dans une démocratie normale, les médias harcèleraient le pouvoir en place, la justice ferait son travail et cela aboutirait à une destitution du Président de la République.

Une affaire d'Etat

L'affaire n'est pourtant pas mince, puisque le vaste système de corruption qui se serait mis en place pour financer la campagne présidentielle d'Edouard Balladur s'est traduit in fine par l'assassinat de 15 personnes en 2002, dont 11 ingénieurs et techniciens français.
Certains très haut placés ont peut-être du sang sur les mains ; si c'est le cas, il va falloir qu'ils paient.

Marine Le Pen, Vice-Présidente du Front National, demande à Nicolas Sarkozy de s'expliquer au plus vite et en détails, sur cette affaire, relancée par les déclarations de Charles Millon. Elle s'alarme du fait que notre pays semble s'accoutumer peu à peu à la corruption de ses élites, plus répandue que jamais. La France a ainsi reculé de 6 places depuis 2007 dans le classement établi par Transparency International, qui positionne notre pays au 25ème rang mondial, derrière la plupart des pays européens.

La corruption des élites

Un soupçon de corruption pèse également déjà sur le nouveau gouvernement de Nicolas Sarkozy : on apprend que Michel Mercier, nouveau ministre de la Justice, vient de bénéficier d'un classement par le Parquet de Lyon du volet de l'affaire Rhônexpress, cinq jours avant sa nomination et que Nora Berra, désormais secrétaire d'Etat à la santé, a travaillé pendant près de 10 ans pour des laboratoires pharmaceutiques.

Comment notre démocratie peut-elle accepter cela ? Le peuple français doit retrouver sa capacité d'indignation : il est plus que temps de faire le ménage !

Congrès du FN à Tours : Inscrivez-vous dès maintenant !


Le XIVe Congrès du FN, événement majeur de la vie du Front, aura lieu à Tours les 15 et 16 janvier 2011.

Il est nécessaire de s'inscrire pour y participer. Vous pouvez le faire dès maintenant en nous retournant la 2e page du document ci-dessous.
Vous y trouverez également une liste complète des hôtels pouvant vous accueillir.