Site officiel des élus au Conseil Régional de Lorraine

Yves W. GELSZINNIS : "Bruno GOLLNISCH : les talents d'un vrai chef"


Posté le 13 décembre 2010

Si j'ai choisi BRUNO GOLLNISCH, c'est parce que j'estime qu'il possède tous les talents du Chef dont le FRONT NATIONAL a besoin.

Conduire et représenter un parti comme le nôtre chez nous et à l'étranger, ne peut se concevoir qu'à travers la personnalité d'un Homme exceptionnel.

Celui-ci doit savoir diriger d'autres hommes, leur insuffler la confiance.
Il doit bien entendu avoir le sens de la grandeur et de l'Etat.

Le candidat BRUNO GOLLNISCH a toutes ces qualités. Il est en outre doté d'une intelligence et d'une culture remarquables, d'une rapidité d'esprit et d'une courtoisie infinies, mais aussi d'un sens de l'humour trop souvent absent du monde de la politique.

Quantité de dirigeants actuels ont été placés à leur poste par opportunisme ou, pire encore, par défaut. Parce qu'ils n'en ont pas la vocation et sont donc incompétents, ils participent au déclin de la France.

Il faut donc remettre à l'honneur les vrais Chefs et les Valeurs traditionnelles qui font les vrais Pays.Ces Hommes sont rares.

J'en connais un et c'est BRUNO GOLLNISCH.

Après le 16 janvier, il saura renforcer l'unité de notre Mouvement, et rassembler avec discernement tous les nationaux pour le bien de notre Patrie.

Yves W.GELSZINNIS
Conseiller Régional de Lorraine.

Réaction de Thierry GOURLOT à la suite du soutien du maire de Metz au Réseau éducation sans frontières (RESF)


Posté le 4 Décembre 2010

Communiqué de Thierry Gourlot
Secrétaire Régional du FN Lorraine
Président du Groupe FN au Conseil Régional de Lorraine

Hier, (le 3 décembre) la municipalité de Metz a offert un arbre au Réseau éducation sans frontières (RESF) qui a été planté sur le parvis des Droits-de-l'Homme devant le Centre Pompidou-Metz. Voulant (je cite "Le Républicain Lorrain"), rendre "hommage au travail de ces militants qui luttent contre les expulsions des sans-papiers en défendant les parents dont les enfant sont scolarisés en France, menacés d'expulsions". Un peu de sensiblerie ne peut pas faire de mal... puis des enfants de "sans-papiers" ont entonné devant cet arbre baptisé "arbre des drois des enfants" (sic) une ritournelle dont le refrain était "laissons parler les sans papiers"....le maire de Metz, le socialiste, Dominique Gros a déclaré s'adressant aux militants de RESF, je cite toujours le quotidien régional : "Vous êtes des frères en humanité, des gens qui s'intéressent à l'homme. Une société doit avoir des lois et des règles. Mais il faut parfois pouvoir les transgresser lorsqu'il s'agit d'enfants", "le sens de l'accueil doit nous conduire à faire bouger les lignes".
Enfin, cerise sur le gâteau, une plaque a été apposée devant l'arbre avec un texte qui est tout un programme, devant rappeler (resic) le droit de chaque enfant, d'ou qu'il vienne, de "prendre racine ici".

Et bien NON, M. le maire, chaque enfant ne peut prendre racine ici car la France comme le disait l'un de vos collègues du PS, Michel Rocard : " ne peut pas accueillir toute la misère du monde" et à fortiori la ville de Metz encore moins alors que dans le même temps toutes les structures d'accueil (foyers, hôtels....) de l'agglomération messine sont débordées par un afflux massif et continu de demandeurs d'asile (en particuliers des balkans et des pays de l'est....), réfugiés économiques sous camouflage de réfugiés politiques...et se servir des enfants pour attendrir l'opinion et pour camoufler les familles demandeurs d'asile est une mauvaise action.

Vauban disait de Metz, qu'elle défendait l'Etat, avec vous elle a perdu cette mission et elle a trouvé en son sein un cheval de Troie, faisant rentrer dans l'antique cité toutes les vieilles lunes de la gauche la plus sectaire et anti-nationale, je cite pour exemple, l'aide aux spectacles les plus orientés politiquement, la suppression de la rue du Prix Nobel Alexis Carrel, le soutien au droit de vote des étrangers aux municipales, le projet de Mosquée Cathédrale et votre aide à toutes les associations qui soutiennent les sans papiers, j'en passe et des pires....

Il est temps que les messins ouvrent les yeux et cela ne tardera pas car si on y ajoute une augmentation des impôts indécente, une insécurité galopante, une propreté des trottoirs inexistante et une droite locale impuissante, ils se tourneront naturellement vers le seul mouvement dont la seule boussole est la défense du Peuple et de la Nation avec pour programme d'urgence la préférence nationale à tous les étages, si j'ose dire et la suppression de toutes les pompes aspirantes de l'immigration.

Pour notre part, nous ne sommes pas insensible à la misère et la détresse mais nous voulons aider les immigrés et autres sans papiers à rester chez eux pour vivre décemment dans leur pays, la ou ils ont des racines, justement, et nous entendons défendre certes les "droits de l'homme" mais aussi ceux du "citoyen" qui doivent avoir priorité sur le "non-citoyen", simple rappel de bon sens qui est le socle de toute nation et civilisation que M. Gros semble avoir oublié, au mieux par naïveté et au pire par complicité.

Le FN 54 soutient les buralistes frontaliers !


Posté le 20 Novembre 2010

Victimes des augmentations successives du prix des cigarettes, les buralistes du " Pays haut ", ont subi des pertes très importantes de leurs revenus pouvant aller jusqu'à moins 30% ou ont dû cesser leurs activités commerciales.
Pourtant les 32.000 débitants de tabacs en France et notamment ceux installés dans les villages de moins de 2000 habitants représentent le premier réseau de commerce de proximité en palliant souvent au désengagement des services publics de l'Etat  (vente de timbres postaux ou fiscaux …).

Daniel DERVIN, secrétaire de la 7ème circonscription et Jean-Luc MANOURY, Secrétaire Départemental, dénoncent le nouveau coup porté à cette profession lors du projet de loi de finances rectificative présenté le 17 novembre en conseil des ministres.

En effet sous la pression de la commission européenne, au nom du dogme de la libre circulation des biens et de la "concurrence libre et non faussée ",  le gouvernement va supprimer les limitations légales à l'achat de tabac à l'étranger soit 5 cartouches au Luxembourg. Pour se mettre en conformité, le gouvernement " propose de supprimer dans le code général des impôts toute notion de quantité " ce qui va augmenter la contrebande et la concurrence des pays voisins.

Seul le Front National parce qu'il veut d'une part revoir la fiscalité nationale et locale qui pèse sur cette profession  afin de tenir compte des services rendus à la place de l'Etat et d'autre part rétablir les contrôles aux frontières intérieures de l'Union européenne pourra défendre l' activité économique des buralistes frontaliers à laquelle il a toujours été très attaché.

Jean-Luc MANOURY, Vice-président du groupe Front National au Conseil Régional de Lorraine

Source : www.fn54.fr

Toul comme dans le 93 !


Posté le 18 Novembre 2010

Communiqué de Lionel VINQUANT, secrétaire de la 5ème circonscription de Meurthe et Moselle

La ville de Toul et les villes environnantes sont une nouvelle fois la proie de bandes organisées, de délinquants qui n'hésitent pas à brûler des voitures, agresser des personnes âgées en appliquant "la loi du plus fort" comme dans la région parisienne.

A l'heure ou Martine AUBRY, la première secrétaire du Parti Socialiste veut infléchir le programme sécuritaire de son parti, Nicole FEIDT maire socialiste qui regrettait le score de 18% du Front National aux dernières régionales se borne à dire que Toul est une ville calme où il fait bon vivre.

Aux prochaines élections cantonales de mars 2011, les électeurs doivent sanctionner les candidats de l'UMPS en votant pour le F.N

Source : http://www.frontnational54.com/toul/index.html

Mon soutien à Marine

mardi 16 novembre 2010

Mon engagement auprès de Marine est une évidence et un choix bien réfléchi et total.

J'admire cette femme qui se bat pour notre pays.

Elle est la seule capable de rassembler au delà de notre famille politique.

Le peuple a besoin de Marine pour reconquérir notre souveraineté nationale. Je l'appelle jolie Marine, c'est vrai. 

Merci à notre trés cher président Jean-Marie le Pen de nous confier sa fille, pour continuer le combat.

Avec elle et pour toujours !

Vive Marine !

Vive la France !

Chantal ODILE
Secrétaire départemental des VOSGES
Conseiller Régional de lorraine

ASP : impressions de maraude de Thierry GOURLOT


Posté le 12 novembre 2010

Par Thierry Gourlot, président du groupe FN au Conseil régional Lorraine, membre du Bureau politique du Front National

Paris, il est 21 h00 et je me presse en compagnie de mon collègue conseiller régional de Lorraine (et SD du 54), Jean-Luc Manoury, à la rencontre du pasteur Blanchard et de son épouse Catherine à notre rendez-vous, Porte d'Italie.

Embrassades avec ce disciple moderne de St-Martin du camp national et nous voila parti pour une nouvelle maraude pour une nuit où les rencontres et émotions ne vont pas manquer.

Nous avons pu rencontrer près d'une trentaine de SDF (sans domicile fixe) autrefois appelés clochards.

À chacun selon ses besoins et jusqu'à épuisement de notre stock, nous avons distribués, pulls, chaussures, chaussettes, couvertures, duvets, boites de sardines, café ou soupe chaude…. Je retiendrai plusieurs « figures » par ailleurs bien connues du couple Blanchard.

En commençant par Yves, garçon intelligent et pétri d'humour, dormant sous une tente sous un pont de la RATP. Ma surprise, tout comme Jean-Luc fut de voir ses chaussettes blanches immaculées lors d'un essai d'une paire de chaussures. La rue n'empêche pas la propreté et le respect de sa dignité. J'ai remarqué aussi une petite médaille de la vierge miraculeuse de la rue du bac attachée à son pull. Nous avons eu du mal à nous arracher de sa sympathique gouaille….plus loin au pied de l'Hôtel Marriot à Denfert Rochereau, un couple dormant lui aussi sous une tente sous un pont RATP. Isabelle et Jean-Luc. Isabelle a essayé (et gardé)  une casquette, puis des chaussettes. Isabelle est très coquette, elle m'a montré les chaussettes qui « affinent » ses jambes et d'autres qui pour elle « ne ressemblent à rien ».

La rue et la drogue n'ont pas encore détruit sa féminité et une certaine grâce qui se dégage d'elle.

Son compagnon d'infortune, Jean-Luc était moins loquace mais une certaine fierté émanait de lui au côté de sa compagne. Un autre SDF, présent, qui discutait avec deux bénévoles de la Croix Rouge, présente sur les lieux leur à désigné du doigt, le pasteur  et son épouse en déclarant : « vous les voyez, eux, avec leur voiture pourrie, il n'ont aucun moyens comparé a vous, mais ils ont un cœur gros comme ça »  Et, là, j'ai pu voir une larme couler sur les joues du pasteur.

Continuant notre route, nous sortons du carton ou il à élu domicile, tel un Diogène actuel, Francis. L'un des « chouchous » du pasteur. Francis, ancien militaire et natif de Nancy, était heureux de rencontrer deux lorrains et de se trouver des points communs avec Jean-Luc, outre Nancy ou ils ont vécus, ils sont tous deux cavaliers et du même signe astral…un grand moment de partage.

Puis nous « visitons » un polonais qui nous fit défiler sur son portable, un flot d'images de la vierge et du christ, témoignant par la, de l'importance de la foi pour tenir dans ses conditions. Puis des roumains, des russes, deux africains, défoncés par le crack, dormant à même le sol et avec qui, il fut impossible de communiquer, ne répondant pas à nos appels, vivant leur « trip » à fond.

Je me souviens d'un vieil arabe, pieds nus, démuni de tout, allongé sur une bouche du métro, qui après lui avoir servi un café chaud, nous dit « bonne chance et merci ». Cette parole chaleureuse d'un homme qui n'avait rien m'a bouleversé.

Je retiendrai aussi dans mes pensées, Michel, le « moulin à paroles » du « boul-mich » qui nous dit : « quand j'étais plus jeune et qu'on évoquait l'an 2000, on pensait à une crise nucléaire entre l'Amérique et la Russie, personne n'avait vu venir la crise sociale ».

Enfin, n'ayant plus de café, ni soupe, ni hélas de couvertures à distribuer a ceux qui en manquent, ils nous restait à saluer Catherine (si discrète et si présente à la fois, tel un ange..) et Jean-Pierre.

Cette courte présence aux côtés de ce couple qui se dévoue quotidiennement au service de l'autre et en particulier de nos compatriotes les plus démunis, comme l'expérience de cette nuit laissera des traces. Nous sortons renforcés dans notre volonté d'agir en faveur d'un grand combat social au sein du mouvement qui porte tant d'espérances, le Front National.

A.S.P : la maraude vue par Jean-Luc MANOURY


Posté le 8 Novembre 2010

Le jeudi 04 novembre, le pasteur Blanchard, président de l'Action Sociale et Populaire m'a fait l'honneur de me convier à une maraude à Paris en compagnie de Thierry Gourlot, Président du groupe FN au Conseil Régional de Lorraine.

C'est la première fois que je participais à une telle expérience avec ce serviteur de Dieu qui a mis le social au bout de ses idées et qui avec une poignée de bénévoles avec le parrainage bienveillant de Jany Le Pen, sillonne Paris pour aider les plus démunis.

Jadis l'on appelait clochards ceux qui dormaient dans la rue et aujourd'hui parce que ce mot a une connotation péjorative, l'on parle pudiquement de Sans Domicile Fixe. Derrière la sémantique il y a une augmentation d'exclus sans toit, 10.000 dans la capitale dont 3000 dans le 3ème arrondissement de Paris.

Partant de la porte d'Italie à 21h00 nous avons sillonné les différents arrondissements de la capitale, une bonne partie de la nuit. J'ai avec Thierry, le pasteur et Catherine son épouse dévouée apporté des vêtements, des chaussures, de la soupe, du café, des boîtes de sardine à des sans-abris et surtout un peu de réconfort à ceux qui en marge d'une société d'opulence, à proximité des immeubles cossus vivent dans la précarité sous une tente, un carton ou parfois à même le sol.

Tous avaient à notre égard, une immense reconnaissance car nous passions un peu de temps à discuter avec eux. Ce qui m'a frappé c'est la mauvaise santé, le manque d'hygiène pour certains ou pour d'autres au contraire comme Yves essayant une paire de chaussures, des chaussettes immaculées. Surtout  la solitude, l'isolement de ces personnes abandonnées cherchant refuge dans l'alcool ou dans la drogue et puis surtout l'immense pudeur de ces écorchés de la vie, fatalistes face à leur situation.

Honte à notre société, au gouvernement UMP, à la mairie socialiste de Delanoë. Comment accepter qu'une immigration planétaire ait droit (à un logement aidé, à des soins gratuits) alors que beaucoup de français sont dans la rue.

C'est ainsi qu'au hasard de notre pérégrination nocturne, nous avons rencontré Francis, un Lorrain, originaire de Nancy, orphelin de naissance qui après avoir servi la France dans l'armée, a aujourd'hui pour unique demeure un carton et comme compagnon d'infortune le « pinard ». Il a tenu, après nous avoir narré sa vie de galère, et notamment les pressions quotidiennes de la police municipale pour lui faire quitter son territoire, à se faire prendre en photo avec des compatriotes lorrains.

Le Front National est à la croisée des chemins et son avenir va se jouer autant au plan politique que social. En attendant qu'il arrive au pouvoir et prenne des mesures efficaces il faut aider le travail métapolitique de cette association caritative soit en donnant du temps, de l'argent ou en fournissant des vêtements. J'ai ainsi pu remettre une couverture tricotée par une grand-mère

Comme le disait Victor Hugo dans Quatre-vingt-treize : « vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée ».

Le Front National lorsqu'il sera au pouvoir, pourra combattre  les causes économiques mais aussi sociales de la précarité en soutenant des associations bien ciblées, qui viendront apporter au soutien moral et financier à nos compatriotes en réduisant les subventions des associations dédiées à l'immigration et en appliquant la préférence nationale.

Jean-Luc MANOURY

Membre du Comité Central

Vice-président du groupe FN au Conseil Régional de Lorraine

Réforme des retraites : masques et mascarades !


mercredi 27 octobre 2010

Après le Sénat, l'Assemblée nationale devrait adopter le mercredi 27 octobre la loi sur les retraites mais c'est aussi le jour,  les derniers mercredis du mois, ou se réunissent les membres du club "  Le Siècle ", à  l'Automobile Club de France, place de la concorde à Paris.

Dans un bel esprit d'œcuménisme, ces membres influents de " décideurs " qu'ils soient hauts fonctionnaires,  chefs d'entreprises,  représentants des médias ou de la finance, syndicalistes ou hommes politiques de droite ou de gauche après l'apéritif, dineront ensemble peut être pour parler d'un nouveau sujet d'actualité. Jacques Attali, Martine Aubry, la première secrétaire du PS, Laurent Fabius, Jean-Pierre Chevènement fréquenteront avec plaisir au cours du repas Jean- François Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée Nationale, Lionel Jospin, Bernard Kouchner, Eric Besson ou Louis Schweitzer l'ancien président de la HALDE., tous membre de ce " club de réflexion ".
Jean Christophe Le Duigou, l'un des principaux dirigeants de la CGT au côté de Bernard Thibaut, membre du conseil d'orientation des retraites depuis 2000, pourra converser avec Nicole Notat, ancienne dirigeante de la C.F.D.T. S'il fait le déplacement Dominique Strauss-Kahn pourra s'entretenir avec Jean-Claude Trichet, président de la Banque Centrale Européenne et Pascal Lamy, directeur de l'O.M.C.

David Pujadas, journaliste de France 2, son confrère Serge July, ancien PDG de " libération ",  Jean-Marie Colombani, ancien président du  Monde et Arlette Chabot de France 2 membres de ce club, pourront interroger en toute "  indépendance et amitié " François Fillon le premier ministre et Nicolas Sarkozy, tous membres du club "  le Siècle ". Comme le disait Marine le Pen, les syndicats qui ont accompagné la mondialisation ultralibérale ont " dealé " la réforme avec le gouvernement et leur rôle est de canaliser la colère. Il faut que les masques tombent et la mascarade cesse dans ce pays. Le mécontentement légitime des français il ne faut pas l'exprimer dans la rue mais dans les urnes aux cantonales de 2011 et à l'élection présidentielle de 2012 pour en finir avec cette " hyper-classe " qui méprise le peuple.

Jean-Luc Manoury, vice-président du groupe Front National au Conseil Régional de Lorraine

Marine LE PEN : les raisons d'un soutien !


mercredi 27 octobre 2010

Le 15 et 16 janvier 2011, lors du 14ème congrès du Front National à Tours, les adhérents à jour de cotisation, auront la possibilité d'élire démocratiquement le prochain président de notre mouvement. A ce jour deux personnes ont fait acte de candidature d'une part marine Le Pen et d'autre part Bruno Gollnisch.

Ce choix décisif, sera beaucoup plus qu'un vote de sympathie pour l'un ou l'autre, un vote générationnel mais un véritable vote stratégique  pour l'avenir du Front National .En effet le futur président de notre mouvement sera aussi notre candidat naturel pour nous représenter aux élections décisives des présidentielles de 2012 et les résultats impacteront le devenir de notre mouvement ainsi que la dynamique électorale pour les élections législatives qui suivront.

Choisir, c'est la responsabilité, la liberté de chacun d'entre nous. J'ai choisi Marine Le Pen  car comme je le dis souvent sans être « Lepenolâtre », je suis « Lepenophile » c'est-à-dire que la très grande admiration pour le père, je veux la mettre au service de la fille. Elle est dépositaire « de la marque Le Pen » qui est connue par de nombreux électeurs pour qui le Front National c'est Le Pen.

Le père pendant près de 40 ans à creusé le sillon et sa fille est la seule candidate dans notre mouvement à pouvoir amplifier notre dynamique électorale, amorcée lors des dernières régionales et de récolter les fruits des sacrifices consentis par des milliers de militants de notre mouvement.

La Vice-présidente exécutive du Front National obtient de bons résultats à cause d'une stratégie d'enracinement local et d'un charisme naturel. Ainsi aux européennes de juin 2009 dans la circonscription  Nord-Ouest, elle a obtenu le meilleur score de notre mouvement (10,10%) malgré la candidature parasite de Carl Lang (1,5%) alors que Bruno Gollnisch malgré une campagne intensive de terrain à bord de son camping-car n'obtenait que 7,57% (sans candidature dissidente), au lieu de 12,17% en 2004. J'avais l'honneur d'être l'un de ses colistiers et je puis témoigner de ses qualités humaines, intellectuelles et de sa très grande culture mais une élection c'est aussi la rencontre entre un homme ou une femme et le peuple de France. Bruno Gollnisch à toute mon estime et je le servirai loyalement s'il devient Président mais il n'a pas la notoriété de Marine auprès des électeurs.

Marine Le Pen tout en étant fidèle à nos fondamentaux  immigration, identité, insécurité, mondialisation…) est fortement attachée à la dimension sociale de notre combat et à  vocation, face à la montée des périls, à rassembler les patriotes de droite et de gauche et plus largement l'ensemble des français.

Marine Le Pen a une autorité naturelle reconnue (Le Pen = Chef en breton), une volonté sans faille sur les plateaux de télévision et un talent pour les joutes oratoires médiatiques. De plus elle est respectée, écoutée et crainte par nos adversaires et veut véritablement tourner le dos à la division, à la tentation groupusculaire qui est « la maladie infantile de la droite nationale ».

Marine Le Pen incarne l'avenir. Elle a su rendre audible notre combat en défendant sans excès sémantique, un nationalisme  du 21ème siècle enraciné dans son époque et tourné vers le futur ce qui est véritablement un atout

Charles Maurras écrivait : « on ne choisit pas plus sa patrie, la terre de ses pères que l'on ne choisit son père et sa mère » mais en revanche nous devons choisir qui nous représentera demain à la tête du Front National. 

Marine Le Pen c'est l'avenir du Front National pour ranimer notre flamme tricolore


Jean-Luc Manoury

Membre du Comité Central

Vice-président du groupe FN au Conseil Régional de Lorraine

Secrétaire Départemental du FN de Meurthe-et-Moselle

Les raisons d'un soutien : Eric VILAIN

mercredi 27 octobre 2010

Ces frontistes qui soutiennent Marine

Je pense qu'il est inutile de se poser 36000 questions, de se contorsionner l'esprit pendant des heures, de faire un retour sur soi-même pour savoir qui, de Marine ou de Bruno, est capable du meilleur résultat aux présidentielles, de remplir des pages de réflexion intellectuelle, faire abstraction de ce que dit le cœur, de mettre en balance les plus et les moins de Pierre et de Paul.

Le temps est à l'action. Derrière Marine Le Pen !

Éric Villain
Secrétaire départemental du FN de la Moselle
Conseiller régional de Lorraine

Communiqué de presse du groupe Front National

samedi 23 octobre 2010

Quand le Président socialiste de la Région Lorraine subventionne le grand capital !

Lors de la séance plénière de ce 22 octobre, Monsieur MASSERET sous couvert d'apporter son soutien à la formation continue des salariés lorrains, a tout bonnement tenté de distribuer la manne publique en direction du grand capital.

Ainsi dans un rapport portant sur le plan de formation interne des entreprises (FRIPE), le Président socialiste de la Région a proposé à notre assemblée de verser une subvention de plus de 55 000 € à la société EUROVIA LORRAINE… filiale du groupe VINCI. Sur son site internet EUROVIA annonce même avoir réalisé en 2009 un chiffre d'affaires de 8 milliards d'euros ! Comment EUROVIA LORRAINE peut-elle oser demander des fonds publics pour financer la formation de ses salariés et surtout comment M. Masseret et son exécutif ont-ils pu accepter ?

Les élus du FRONT NATIONAL se sont évidemment opposés à l'octroi d'une telle subvention et ont dénoncé la collusion évidente entre les socialistes et les grands groupes industriels multinationaux, adeptes de la mondialisation, de l'ultralibéralisme et des délocalisations !

Les petits patrons de PME-PMI et TPE ainsi que les salariés et chômeurs lorrains apprécieront à son juste niveau la proposition scandaleuse du très " libéral " Masseret !

Groupe FRONT NATIONAL

Françoise GROLET : "depuis la Lorraine, je soutiens Bruno GOLLNISCH"

samedi 23 octobre 2010

Je souhaite ardemment que cette campagne interne au Front National renforce notre mouvement en mettant en valeur la qualité de ceux qui veulent le diriger.

Pourquoi ai-je choisi de soutenir Bruno Gollnisch à la présidence du Front National?

Rond et carré à la fois, il personnifie pour moi… la quadrature du cercle ! Infiniment courtois et attentif, calme et conciliateur, Bruno Gollnisch fait en même temps preuve de fermeté sur le fond, de hauteur de vue intellectuelle et morale, toutes qualités essentielles à un chef.

Jamais déstabilisé dans les scissions, les tempêtes médiatiques, Bruno Gollnisch est un rassembleur.
Je fais confiance à celui qui a de plus rédigé le programme du Front National pour garder le cap dans l'avenir, en alliant fidélité et ouverture sur le monde.

Françoise Grolet
Conseiller Régional de Lorraine

Les dessertes ferroviaires en Meuse, l'Arlésienne ?

jeudi 14 octobre 2010

Dans l'article intitulé « Commercy, CODECOM : priorité à l'économie » et publié dans les colonnes de l'Est Républicain le 14 septembre 2010, figure un encart concernant les dessertes ferroviaires.

Vous soulignez très justement « l'échec de l'expérience TGV » : le TGV, emporté par son élan, a fini par ne plus s'arrêter en gare de Commercy, disparaissant tel une comète de l'horizon de nos campagnes…

Dans le cadre de la commission technique « développement durable » dont je suis membre, j'ai dénoncé le parcours du combattant imposé aux meusiens de la ruralité, notamment ceux du canton de Commercy, qui souhaitent se rendre à Nancy, Metz ou Paris et en revenir.

Frappés en plein cœur de leur terroir par cette politique de désertification des campagnes que dénonce le Front National, nombre de nos concitoyens se sentent abandonnés et « marchent tous seuls le long des lignes de chemin de fer », sans jamais pouvoir monter dans les trains du progrès.

Votre encart fait également mention de projets d'amélioration qui se profileraient à l'horizon, mais, telle sœur Anne, je ne vois toujours rien venir…

Soyez en sûrs, je resterai vigilante et je monterai inlassablement aux créneaux pour mettre en déroute les partisans de l' « enclavement durable » du territoire meusien.

Christiane BUTTIER
Conseiller Régional de Lorraine, Groupe Front National

Il serait dramatique d'accueillir ceux qui n'auront qu'un seul objectif : chasser du Front National celle qui cristallise tous les espoirs de nos électeurs


Posté le 8 octobre 2010

Communiqué de presse de Thierry Gourlot, Président du Groupe FN au Conseil régional de Lorraine

Dans une émission diffusée ce jour sur LCI, Bruno Gollnisch a clairement souhaité le retour de Carl Lang et d'un certain nombre de ses amis.

En Lorraine, aux élections régionales, Carl Lang a soutenu une liste qui se présentait contre la liste du Front National que j'avais l'honneur de conduire

Cette liste « Non aux minarets » n'avait que pour seul objectif d'empêcher la liste FN, d'avoir des élus au Conseil Régional de Lorraine.

Pire encore, cette liste a appelé ses électeurs au second tour à ne voter en aucun cas pour la liste Front National.
Ce qui démontre s'il en était encore besoin, que ces gens là, n'agissent pas par idéal, mais comme supplétifs de l'UMP et du « Système à tuer les peuples ».

Les militants que nous sommes ne peuvent accepter le retour des dissidents du  » Parti de la France  » qui ont cherché à tuer le Front National lorsque que celui-ci était affaibli politiquement et financièrement.

Au moment où le Front National retrouve des couleurs grâce à Marine Le Pen, il serait dramatique d'accueillir ceux qui n'auront qu'un seul objectif : chasser du Front National celle qui cristallise tous les espoirs de nos électeurs.

Lettre Ouverte : A propos des intercommunalités en Lorraine


mercredi 6 octobre 2010

En cette rentrée, les projets de fusion de communes en intercommunalités tentaculaires fleurissent en Lorraine.
Tels les colchiques annonçant la fin des beaux jours,  ils sont porteurs du triste présage de lendemains qui déchantent.

Bien en phase avec la politique de "mégalopolisation" de la France, menée par les éléphants de l'UMP-PS depuis 40 ans, cette philosophie, selon laquelle la richesse d'un territoire découle d'économies d'échelles à tous les niveaux, est stérile.

L'extension des communautés de communes conduit inexorablement au grignotage des terres agricoles environnantes et au regroupement des populations dans des " cités dortoirs " sans âme, à l'architecture sinistrée et dévorées par des infrastructures routières démesurées.

Les riverains désabusés errent lamentablement d'une zone commerciale à l'autre, cherchant vainement un coin de ciel bleu au milieu du fatras de produits d'importation de basse qualité qui inondent les têtes de gondoles.

Nous nous opposons à cette politique.

Disons "oui aux partenariats entre communes, cantons et départements !", mais dans le respect de la Lorraine et de ses habitants.
Notre région se décline en une multitude de terroirs, de vallées,  de villes et de villages que nous nous devons de préserver.

Luttons becs et ongles pour que nos agriculteurs puissent vivre de leur travail, en créant des filières courtes, dans l'intérêt commun des producteurs et des consommateurs.
Défendons à tout prix nos PME et commerces locaux, en tissant des partenariats avec des entreprises d'autres régions, d'autres terroirs, en France ou à l'étranger.

C'est en consolidant et en développant des activités à l'échelle humaine, sur l'ensemble de notre territoire que nous créerons des emplois durables.

Pour une Lorraine où il fait bon vivre, cessons  d'urbaniser à outrance et cultivons la diversité de nos communes.
Permettons-leur de s'épanouir à leur rythme, dans un souci de recherche esthétique, d'harmonie architecturale, autour de pôles d'activités locaux et de convivialité qui leur donnent une âme.


Philippe ARMAND
Assistant du Groupe Front National de Lorraine

A l'attention de Messieurs Antony Villeneuve et Nicolas Bastuck


dimanche 3 octobre 2010

Veuillez trouvez ci-joint ma réaction aux scandaleux et intolérables propos tenus par l'adjoint à la culture de Metz dans le Républicain Lorrain du 2 Octobre.

Sur l'Islam d'abord ou je ne fais aucun amalgame, j'invite Monsieur Fonte à lire le Coran, il y trouvera plus de 400 versets pouvant donner lieu à critique pour incompatibilité avec les lois de la République (tant en matière de code civil, du statut de la femme, de la transmission des biens par héritage, du recours à des châtiments corporels allant jusqu'à la mutilation etc). Le Coran étant la parole de Dieu révélé à Mahomet et ne pouvant être interprété, il me semble particulièrement difficile de rendre le droit coranique compatible avec les lois de la République.

Quand aux accusations contre le FN, elles sont pitoyables, et étant moi-même petit fils de résistant et de passeuse (ma grand mère a été arrêtée à deux reprises par la police allemande) elles m'indignent encore plus, le jour ou Monsieur Fonte condamnera le communisme comme moi le nazisme (qui est un socialisme, ne l'oublions pas) on pourra discuter.

Pour mémoire, je lui rappelle aussi que les premiers résistants étaient issus de la Droite Nationale (PSF et Action Française), le colonel Remy, De Bénouville, Griotteray, D'Estiennes d'Orves, Passy, Nord,  Renouvin, De Camaret, Groussard, Loustaunau-Lacau, Marie-Madeleine Fourcade.... et j'en passe alors que les 3 grands partis politiques de la collaboration étaient dirigés par un communiste : le PPF avec Doriot, un socialiste : le RNP avec Déat et un radical : le PF avec Bergery.

J'ajoute aussi que c'est François Mitterrand qui a reçu la Francisque des mains du Maréchal Pétain et pas Jean-Marie Le Pen.

Je l'invite donc à balayer devant sa porte avant de me donner des leçons de démocratie.

Et enfin, il me paraît légitime (pour ceux qui ont la "démocratie participative" plein la bouche) de rendre la parole au peuple et de consulter les messins pour ce projet de "Mosquée-Cathédrale" dans leur cité.

Thierry GOURLOT
    

Réaction du Front National de Lorraine au projet de Grande Mosquée à Metz


jeudi 30 septembre 2010


"La ville de Metz veut sa Grande Mosquée" titre le Républicain Lorrain de ce jour, mais les messins en veulent-'ils, eux ? C'est la seule vraie question.

Après la mosquée du maire UMP de Woippy, François GROSDIDIER, la mosquée du maire PS de Metz, toutes deux financées par l'argent des contribuables.

Le maire de Metz, Dominique GROS aidera ce projet par tous les moyens légaux et propose même de fournir le terrain.

Le Front National demande à Monsieur Le Maire de consulter les messins par référendum sur ce projet et exige des associations musulmanes de la ville, l'adhésion aux principes suivants :

  • l'égalité entre les hommes et les femmes
  • la liberté pleine et entière de conversion réciproque
  • le refus de la polygamie et la condamnation des pratiques barbares (lapidation, excision...)
  • le droit pour une musulmane d'épouser un non musulman
  • le respect de la laïcité, l'un des fondements de notre République

Le Front National et le "Comité Non à l'Islamisation de l'Alsace et la Lorraine" (co-présidé par Patrick Binder, Conseiller Régional d'Alsace et Thierry Gourlot, Conseiller Régional de Lorraine), suivront de près ce dossier et utiliseront tous les moyens légaux pour le dénoncer.
    

Hommage à Jacques VASSIEUX

vendredi 24 septembre 2010

L'ensemble des élus du groupe FN Lorraine rend un dernier hommage à Jacques Vassieux, Conseiller régional Rhône-Alpes, décédé d'une longue maladie qu'il combattait depuis 20 mois.

Jacques Vassieux rejoint en 1984 notre mouvement et devient Conseiller municipal de Meythet en 1989 puis nommé  Secrétaire départemental FN de la Savoie en 2004.

Amoureux de la France, il a toujours su défendre avec force et sincérité nos convictions patriotiques. Présent sur tous les fronts, il fut successivement candidat aux élections municipales, cantonales, régionales et législatives.

Son engagement lui vaudra la remise de la flamme d'honneur en 1996. En 2007 il est élu au Comité Central du FN et sera en 2008 en tant que membre du secrétariat général, responsable national de la cellule "Observation et Riposte Internet ".

Nous perdons un camarade de lutte et un responsable politique hors du commun.

Le groupe FN Lorraine souhaite témoigner à son épouse et ses enfants de tout son soutien et de son affection dans ces moments difficiles.

Le groupe FN lorraine

----------------------------------------------------------------------------

LE DERNIER HOMMAGE A JACQUES VASSIEUX !


Au nom de notre président Thierry GOURLOT, représentant l'ensemble des élus du groupe Front National au Conseil Régional de Lorraine qui s'étaient cotisés pour acheter une gerbe, accompagné par Lionel VINQUANT, le secrétaire de la 5ème circonscription de Meurthe-et-Moselle et un nouvel adhérent Jean MAGNIN, j'avais tenu à faire le déplacement pour rendre un dernier hommage à Jacques VASSIEUX  dont le courage face à l'adversité restera pour nous tous, un exemple.

Le 31 mai 2010, j'écrivais sur NPI comme commentaire à l'aveu de ta maladie incurable :

" Mon cher Jacques, ta confession m'a profondément émue par sa sincérité, sa vérité nue et celui qui ne gueule pas la vérité se fait le complice des faussaires. Toute ta vie, tu as combattu pour la France avec ton dévouement, ton courage, ta fidélité et aujourd'hui tu livres ton ultime combat contre la maladie  qui te ronge. Nous allons peut-être perdre un soldat de la cause nationale mais nous garderons en notre cœur et pour l'éternité un camarade de combat. La maladie, on croit toujours que c'est pour les autres mais un jour, elle vient frapper à votre porte et j'ignorais que ta situation était si critique. Ne parle pas d'adieu mais d'au revoir car nous ne t'oublierons jamais. Courage l'ami et ce que nous appelons la mort est peut-être simplement le début d'une autre vie ? Tu peux partir sereinement car tu as bien rempli ta vie pour la France et les français d'abord  ". 

Mon cher Jacques, un ancien du 13ème Régiment de Dragons Parachutistes en Moselle, Il est maintenant temps au nom des patriotes lorrains, de te dire ADIEU et A DIEU

Jean-Luc MANOURY

Polinorsud : Soutien de Thierry GOURLOT aux 114 salariés


Communiqué de Thierry Gourlot, Président du Groupe FN au Conseil régional de Lorraine, membre du Bureau politique du FN

Thierry Gourlot, Président du Groupe FN, tient à exprimer tout son soutien aux 114 salariés de la société Polinorsud menacés pour leur emploi à la centrale nucléaire de Cattenom.

C'est avec indignation et colère que nous apprenons qu'EDF ne renouvellerait pas le contrat de sous-traitance de cette société française, filiale d'Areva présente pourtant depuis plus de vingt ans sur le site de Cattenom.

Suite à un appel d'offres fin juillet 2010, EDF a choisi à sa place deux sociétés chargées d'effectuer le travail à compter du 1er janvier 2011.

Cette décision s'est opérée la veille des congés et ne semble pas avoir autant mobilisé le gouvernement noyé dans les mascarades de l'affaire Woerth et des expulsions de Roms.

Cette attitude de la part de nos responsables politiques illustre une fois de plus le mépris tant affiché pour nos ouvriers et notre industrie.

Au terme de vingt ans de bons et loyaux services, Polinorsud perd un nouveau marché après celui de la centrale Fessenheim.

Tout cela à quel prix ? Au prix d'une rentabilité toujours plus débridée, au prix d'une précarisation outrancière des salariés français.

Le FN soutient le combat des 114 salariés de Polinorsud mobilisés depuis maintenant fin juillet.

Gérard LONGUET un élu UMP de "la France à Fric" (29 Juillet 2010)


L'ancien président du Conseil Régional de Lorraine, aujourd'hui président du groupe UMP au sénat a été rémunéré de septembre 2008 à décembre 2009 par l'entreprise GDF-Suez pour une mission de conseil.

Le site d'information MEDIAPART révèle en effet qu'un contrat a été signé entre cette entreprise privée dont l'état détient encore 35% du capital et Sokrates Group, la holding de conseil de Gérard LONGUET (28 000 euros de chiffres d'affaires pour 2008 mais absence de chiffres pour l'exercice 2009) pour « mener une réflexion sur le déploiement du nucléaire en France et à l'international ». Ce travail selon le sénateur de la Meuse « a donné lieu à des rencontres, à des échanges de vues, des entretiens avec des hommes politiques ».

Cette mission de conseil n'est peut-être pas illégale mais l'on peut s'interroger sur un éventuel conflit d'intérêts entre la Finance, l'Industrie et le Politique.

En effet, cet élu UMP lorrain, comme président du Sénat désigne les rapporteurs des textes et les animateurs dans les commissions qui pourront débattre, prendre position sur cette entreprise qui fait et fera l'objet de nombreuses lois ?

Bref, un exemple supplémentaire de « la République irréprochable » de Nicolas SARKOZY dans « une France à Fric ».

Jean-Luc MANOURY, vice-président du groupe FN au Conseil Régional de Lorraine

Comité Non à l'islamisation de l'Alsace - Lorraine


Patrick Binder et Thierry Gourlot ont lancé le « Comité NON à l'islamisation de l'Alsace / Lorraine »

Patrick BINDER, Président du Groupe FN au Conseil Régional d'Alsace, et Thierry GOURLOT, Président du Groupe FN au Conseil Régional de Lorraine, ont lancé samedi 26 juin le « Comité NON à l'islamisation de l'Alsace / Lorraine ».

Interrogé par Julien SANCHEZ, Patrick BINDER explique aux auditeurs du site du Front National la nécessité d'un tel Comité :

 

Explication de vote de Thierry GOURLOT, Président du groupe FN sur GEGI Aviation (25 Juin 2010)


La politique c'est l'art de distinguer le souhaitable et la nécessité.

Le souhaitable serait que la région ne s'engage pas à cette hauteur financière dans le capital de GECI se substituant ainsi à des banques défaillantes dont c'est pourtant la mission première (de toute façon, le Conseil d' Etat  en décidera).

Mais la nécessité en ce jour est de ne pas rester l'arme au pied quand la Lorraine est martyrisée du fait des mortelles politiques de droite comme de gauche victime d'une véritable catastrophe économique, trahie par un Etat UMP défaillant et capitulard comme autrefois BAZAINE à Metz.

Nous sommes en l'instant présent en état de nécessité pour intervenir, le risque existes certes, mais quand on va à la chasse on n'est pas sûr de ramener un lièvre.

Ce qui est sûr, ce n'est pas en restant couché qu'on en ramènera un !

C'est pourquoi, malgré toutes nos légitimes interrogations exprimées par la voix de mon collègue Jean-Luc MANOURY et après un débat démocratique au sein du groupe, nous avons décidé de voter pour.

Bigeard ou L'esprit de résistance (18 Juin 2010)


Thierry GOURLOT, président du groupe Front National au Conseil Régional de Lorraine et les 9 élus du groupe saluent la mémoire du Général BIGEARD, une grande figure des guerres d'Algérie et d'Indochine décédé à l'âge de 94 ans, à son domicile de Toul. Le dernier « grognard de l'armée française et gueulard de la république» qui par un clin d'œil de l'histoire est décédé lors du 70ème anniversaire de l'appel du 18 juin incarne l'honneur du pays d'un militaire d'exception refusant  le déclin inexorable d'une "certaine idée de la France" et la résistance d'une France préférant mourir debout que vivre à genoux.

Il invite les patriotes à assister nombreux aux obsèques qui se dérouleront le Lundi 21 juin 2010 à TOUL.
Paix à son âme et toutes nos condoléances à son épouse Gaby.


Le Skylander : un avion furtif (7 Juin 2010)

Le Skylander : un avion furtif !
Défenseur inlassable du contribuable lorrain, Jean-Luc MANOURY, Vice-président du groupe Front National lors de la séance plénière du 07 mai 2010 avait émis une réserve  sur une avance remboursable de 9,1 ME au profit de l'entreprise GECI International et son opposition à l'entrée de la région Lorraine dans le capital de cette entreprise à hauteur de 7ME.

Sa crainte était fondée puisque l'on apprend qu'en l'absence d'une demande d'agrément auprès de l'Agence européenne de Sécurité aérienne l'avion ne pourra pas commencer sa fabrication industrielle ni sa commercialisation avant 3 ans ou peut-être 5 ans. Serge BITBOUL, le président de cette entreprise avait pourtant écrit dans un communiqué : "la certification et la livraison au premier client auront lieu au second semestre 2012".
Le groupe Front National espère que le SKYLANDER n'est pas un "avion furtif" et que ce projet est plus qu'une promesse électorale de Jean-Pierre MASSERET et de ses alliés !