Budget 2011 du conseil régional du Nord Pas de Calais : des efforts pour les contribuables et des largesses pour Mr Percheron !


Posté le 15 décembre 2010

Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du groupe Front National

Le budget 2011, concocté par la majorité rose-rouge-verte, ne diffère guère de ses prédécesseurs, et l'on ne voit pas quelle nouvelle impulsion il apporte à la région. Il s'agit d'un budget sans éclat et sans saveur, tranquillement gestionnaire, d'un exécutif qui se comporte comme un guichet à subventions pour les copains et les affidés, mais n'a ni souffle ni vision de l'avenir.

Il est symbolique de tous les excès et dérapages des collectivités locales, dont le clientélisme sans frein oblige à multiplier les sources de recettes, quitte à asphyxier les entreprises et les contribuables. Tellement symbolique que l'exécutif a eu la malhonnêteté de ne pas le présenter en commissions thématiques et de rendre sa présentation si opaque qu'il est malaisé d'y dénicher ce que l'exécutif entend masquer.

Des recettes en forte hausse dues à une pression fiscale qui s'envole

La désinformation de l'exécutif sur les prétendues baisses de financement de l'Etat est un mensonge, et illustre l'insincérité du débat d'orientation budgétaire qui a eu lieu en novembre. Certes, les 394 millions d'euros de taxe professionnelle, jusqu'alors perçus par le Conseil régional, sont perdus. Mais le concours de l'Etat passe de 633 millions en 2010 à 793 millions en 2011, auxquelles s'ajoutent 32 millions d'euros de TIPP et 33 millions de majoration des Taxes véhicules ; et surtout, deux nouvelles taxes régionales, CVAE et IFER, font gagner 234 millions d'euros. A titre d'exemple d'une fiscalité confiscatoire et autophobe, pour les automobilistes, éternelles vaches à lait, la carte grise augmente de 40 %, ce qui représente une hausse de 101 à 134 millions d'euros dans le budget régional.

Au final, la disparition de la taxe professionnelle est compensée à l'euro près, n'en déplaise à M. Roman qui a dû mal lire la note des services. Mieux, en perdant son autonomie budgétaire, la Région « gagne » 65 millions d'euros par rapport à l'ancien système.

Or, malgré cette situation favorable, la Région poursuit sa stratégie d'endettement, oubliant que la dette d'aujourd'hui fait la pression fiscale de demain. Cette politique irresponsable traduit la véritable fuite en avant budgétaire de l'exécutif, d'autant plus quand on s'aperçoit qu'il y a, dans la structure de la dette, une faible part d'emprunts toxiques, c'est-à-dire des emprunts souscrits à taux fixe mais convertibles par le banquier en taux variables.

Des dépenses de fonctionnement également en hausse alors que l'investissement recule

Le total des investissements régionaux passe de 835 millions à 821 millions en 2011, soit une baisse inquiétante de 14 millions, alors qu'un certain nombre de dossiers attendus avec impatience par les milieux économiques prennent du retard. Le canal Seine-Nord en est la triste illustration.

A l'inverse, les dépenses de fonctionnement connaissent une nouvelle hausse, passant de 1,219 milliards d'euros à 1,236 milliards d'euros. Le « budget contraint » qui obligerait « chacun à faire des efforts » est un leurre et un attrape-nigaud concocté par le pléthorique service communication de la Région, sauf à reconnaître l'irresponsabilité de l'exécutif qui laisse filer les dépenses en période de restrictions budgétaires. MM. Roman et Percheron ne sont pas fous : s'ils dépensent de plus en plus, c'est que les recettes et la dette croissent dans les mêmes proportions.

Une opposition de combat

Le groupe Front national – Rassemblement pour le Nord-Pas de Calais entend poursuivre son combat contre toutes les dépenses inutiles. Engagé dans une démarche d'opposition résolue mais constructive, il entend que ce budget soit remis au service exclusif des Nordistes et de leurs intérêts, comme en attestent les 106 amendements de bon sens qu'il a déposés.

Ces amendements visent en premier lieu les dépenses de communication officielle et déguisée via des colloques bidons et des opérations d'évaluation farfelues qui n'engraissent que des cabinets privés et mauvais marché. Elles visent ensuite la coopération internationale, avec le Sénégal ou autre, selon notre volonté d'agir et de penser local. Elles visent enfin la foutraque « politique de la Ville », qui sert de prétexte au déversement, dans un véritable tonneau des Danaïdes, des millions nécessités par une absence de gestion de l'Etat de ses frontières et de la sécurité publique.

Enfin, une importance particulière est apportée par le groupe à l'action économique, visant à refuser la logique libérale et mondialiste des entreprises spécialisées dans la chasse aux aides publiques, mais de soutenir nos entrepreneurs via des aides remboursables.

Cohérent avec lui-même, le groupe Front national – Rassemblement pour le Nord-Pas de Calais refuse de cautionner les mensonges et la gestion clientéliste et à courte vue de l'exécutif. Il annonce qu'il s'opposera à l'adoption du budget 2011 et à l'augmentation de la fiscalité.

Benoit Hamon porte-parole du Parti socialiste est nul en histoire de France !


Posté le 14 décembre 2010

Communiqué de Sophie Montel

Alors qu'elle parlait des « prières de rues » organisées par des musulmans en France, Marine Le Pen a très justement déclaré : « Je suis désolée, mais pour tous ceux qui aiment parler de la Seconde guerre mondiale, s'il s'agit de parler d'Occupation, on pourrait en parler pour le coup, parce que c'est une occupation de territoire ».
« Occupation ! Vous avez dit occupation », aussitôt le sang des bien-pensants mondialistes et liberticides n'a fait qu'un tour ! De l'UMP au PS en passant par les Verts et ce qui reste du PCF, ils sont tous montés au créneau plus haineux et hystériques les uns que les autres, tous avides de surenchères verbales !

A qui reviendrait donc la médaille du « plus choqué » ? En fait, pour « être choqués », ils le sont, c'est certain…En lisant les diverses déclarations de tout ce petit monde, je crois que le premier prix devrait quand même revenir à M. Benoit Hamon, porte-parole du PS qui a expliqué à l'AFP ce 11 décembre : « Historiquement, c'est scandaleux et présentement inqualifiable […] Marseille a été libéré par les Algériens. Marine Le Pen juge que les petits enfants des libérateurs de Marseille sont des occupants quand sa famille politique, l'extrême-droite française, elle, était du côté de la Collaboration ». Evidemment celle-là il fallait la sortir…Hamon, le socialiste, a osé !

Eh bien voilà M. Hamon, vous avez tout faux car contrairement à ce que vous affirmez sans honte, les plus grands collaborateurs furent de gauche. De Laval à Déat (SFIO) en passant par Drieu la Rochelle (parti radical socialiste), Doriot (secrétaire général des jeunesses communistes et co-fondateur de la LVF), Bousquet (socialiste) ou encore Papon (secrétaire d'état des gouvernements Blum), les principaux « collabos » venaient de la gauche !
D'ailleurs à cette époque combien d'hommes de gauche furent aussi les ardents défenseurs du pacte germano-soviétique ?

M. Hamon, Mme Aubry et tous leurs amis socialistes ont-ils oublié la francisque de François Mitterrand obtenue au printemps 1943 ! La francisque qui était tout de même la décoration suprême accordée par le Maréchal Pétain en personne !

Rappelons aussi à M. Hamon que le national socialisme d'Hitler, le fascisme de Mussolini ou encore le communisme de Staline étaient des idéologies de gauche !

Quant à « l'extrême-droite » dont parle M. Hamon, elle fût incarnée par des personnalités comme le colonel de la Rocque. Il créa en 1936, le Parti social français qui réclamait entre autre le droit de vote des femmes ! Résistant de la première heure (réseau Klan), il fût déporté en 1943. Décoré à titre posthume en 1961 de la médaille des déportés, De Gaulle lui rendit cet hommage : « à la mémoire du Colonel de La Rocque, à qui l'ennemi fit subir une cruelle déportation pour faits de Résistance et dont, je le sais, les épreuves et le sacrifice furent offerts au service de la France ».

M. Hamon connait décidément bien mal l'histoire de « l'extrême-droite » française.

A en juger par ses déclarations, j'imagine aisément que M. Hamon dans sa logique (si tant est que l'on puisse utiliser ce terme dans ce cas), aurait tout aussi bien pu monter au créneau lorsque Marine a évoqué la possibilité de rétablir la peine de mort pour les criminels les plus barbares !

La gauche cosmopolite et universaliste qui se revendique héritière des idées des Lumières et de la révolution française ne trouve évidemment rien à redire sur la Terreur (1793-1794) et ses dizaines de milliers de victimes, hommes et femmes, jeunes et vieux, guillotinés et qui n'avaient pour la plupart commis qu'un crime, celui d'être issus de la noblesse ! En revanche, le rétablissement de la peine de mort leur est odieux dès lors qu'il s'agirait de l'appliquer à un assassin d'enfants !

Pour conclure et puisque je viens d'évoquer la gauche et Les Lumières, j'inviterai M. Hamon à méditer sur ce qu'écrivait déjà en son temps Jean-Jacques Rousseau dans L'Emile (livre I) : « Défiez-vous de ces cosmopolites qui vont chercher loin dans leurs livres des devoirs qu'ils dédaignent de remplir autour d'eux. Tel philosophe aime les Tartares, pour être dispensé d'aimer ses voisins… » !

Sophie Montel
Présidente du groupe FN
au Conseil régional de Franche-Comté

PACA : Le Front National fait condamner le Président du Conseil Régional !


Posté le 9 décembre 2010

Communiqué de Presse du FN de PACA :

La séance plénière du Conseil Régional du 29 avril 2010 avait démontré toute la complicité qu'il y avait entre l'UMP et le PS.

8 élus du FN avaient fait acte de candidature dans des organismes extérieurs, candidatures purement et simplement rejetées par Michel VAUZELLE, qui n'avait pas hésité à bafouer les lois françaises.

Le Front National avait établi une nouvelle fois la collusion entre le PS et l'UMP puisque Thierry MARIANI devenu depuis Secrétaire d'Etat de Nicolas SARKOZY avait obtenu pour son groupe 67 postes dans les organismes extérieurs.

Devant une telle injustice, Frédéric BOCCALETTI et Stéphane DURBEC, Conseillers régionaux FN avaient lancé deux procédures devant le Tribunal Administratif de Marseille afin de dénoncer l'ostracisme dont le FN était victime au sein du Conseil Régional de PACA.

Le jugement vient de donner raison aux élus du Front National. Un véritable camouflet judicaire pour Michel VAUZELLE qui fut, par le passé, Garde des Sceaux…

Nous rappelons à Michel VAUZELLE que les 21 membres du Groupe du FN ont été élus démocratiquement lors des élections de mars dernier et qu'à ce titre, ils doivent être respectés et ne pas être victimes de méthode anti-républicaine.

Une nouvelle fois, c'est la preuve que la seule et réelle opposition c'est le Front National.

www.fnpaca.fr

Picardie : Le Tribunal Administratif d'Amiens interdit la crèche !


Posté le 7 décembre 2010

Communiqué de Presse de Michel GUINIOT, Membre du Bureau Politique du FN, Président du Groupe FN au Conseil Régional de Picardie :

Le Tribunal Administratif d'Amiens vient d'interdire l'installation d'une crèche sur le domaine public à Montiers, petit village de l'Oise proche de Saint-Just-en-Chaussée.

Cette décision, qui peut faire jurisprudence, fait suite à la saisine du Tribunal Administratif d'Amiens, au prétexte de la laïcité, par l'ancien Maire du Village, battu lors des dernières élections municipales, Claude Debaye, proche du mouvement Libre Pensée.

Pourtant cette tradition chrétienne dépasse de loin et depuis bien longtemps, le cadre strictement religieux.

En effet, la crèche, comme le sapin, sont devenus des symboles de la fête de Noël, particulièrement dans les pays européens.

A l'heure de la multiplication des constructions de mosquées, de l'ouverture de nombreux établissements scolaires islamiques, de propagande médiatique pour les fêtes religieuses telle que celle de l'Aïd el Kebir, des horaires réservés aux femmes dans les piscines publiques pour des raisons religieuses, du porc interdit dans les cantines scolaires, de la viande halal dans les Quick ; cette décision qui risque de faire jurisprudence révèle la volonté de nier encore un peu plus nos traditions ancestrales et nos mœurs occidentales.

Cette auto-flagellation n'a qu'un seul but : remplacer l'identité, la culture et l'histoire de nos nations et de nos peuples par d'autres venues d'ailleurs.

Le Front National apporte son soutient au Maire actuel de Montiers qui n'envisage pas de démonter la crèche.

Nice : La permanence du FN une nouvelle fois attaquée !


Posté le 7 décembre 2010

Communiqué de Presse de Lydia SCHENARDI, Membre du Bureau Politique du FN, secrétaire départementale du FN dans les Alpes-Maritimes et conseillère régionale de PACA :

Le Front National des Alpes-Maritimes vient une nouvelle fois d'être la victime de la démocratie qui règne dans notre pays !
Six jeunes gens d'origine maghrébine, de toute évidence fort mécontents de la décision du tribunal de relaxer notre Président Jean-Marie LE PEN dans l'affaire de l'affiche tant décriée, viennent d'attaquer la permanence de Nice. La porte étant restée entre ouverte, ils se sont précipités dans les locaux avec la ferme intention de détruire tout ce qu'il pouvait y trouver. Arrêtés par deux militants qui s'y trouvaient pour travailler sur leurs documents de campagne, la jeune fille du groupe a déchiré l'affiche « non à l'islamisme » qui était accrochée au mur.

Un des jeunes militants présent a réussi à les repousser à l'extérieur et a appelé la police. Mais la jeune fille a bloqué dans l'entre bâillement de la porte un manche à balai et notre militant a dû appuyer de tout son poids sur la porte pour repousser les assaillants.

Ceux-ci, de rage, ont fracassé la porte vitrée. Notre militant n'a heureusement pas été blessé. Un dépôt de plainte sera fait demain à la gendarmerie.
Dores et déjà, nous avons demandé qu'un service de police veuille bien patrouiller dans le quartier.

La précédente agression date de moins de trois mois alors que de jeunes voyous avaient tenté de mettre le feu à ce local.

Carrefour : le choix du hallal plutôt que l'aide aux Nationaux


Posté le 6 décembre 2010

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, secrétaire régionale Ile-de-France et membre du bureau politique du Front National

Depuis 2005 l'Action sociale populaire, créée et dirigée par le Pasteur Jean Pierre Blanchard, se consacre à l'aide matérielle et psychologique de nos compatriotes français les plus démunis.

Parmi les besoins primaires pour les sans-abri, et ce grâce aux dons, l'association parvient à collecter en quantité suffisante vêtements, chaussures, couvertures et nourriture. Manque cependant parfois le plus coûteux : des duvets ou des kits d'hygiène (savon, dentifrice, lingettes, désinfectant…)

En septembre dernier, l'ASP a donc lancé un appel aux 45 directeurs de magasins Carrefour de la région parisienne pour organiser une collecte à la sortie de leurs magasins.

Mais la réaction de la chaîne de distribution ne fut que mépris et dédain : sur 45 demandes, et après de nombreuses relances, aucun directeur n'accepta de les aider, sachant qu'aucune contribution ne leur était demandée. Certains nous avouèrent ne pas vouloir « créer un sentiment d'exagération auprès de leurs clients » (sic) ou « avoir pris des engagements avec d'autres associations »

Et pourtant !

L'entreprise mondialiste qu'est Carrefour a choisi de se consacrer au lancement prochain de sa gamme hallal « Yasmine » (en rayon d'ici la fin de l'année)

Préfère-t-elle aider des associations dont le respect des traditions musulmanes est la première des préoccupations ?
L'ASP n'a jamais fait mystère de sa proximité historique d'avec le Front national qui incarne l'engagement profondément social de sa famille de pensée, au service de la France et des Français en priorité.
Alors est ce à ce symbole que les officines mondialistes comme Carrefour veulent s'attaquer ?

Marie-Christine Arnautu, membre du Bureau politique du FN, secrétaire régionale Ile-de-France vous appelle à témoigner votre soutien  et vos encouragements au Pasteur Blanchard et à son équipe

http://actionsocialeetpopulaire.hautetfort.com/

Avec l'ASP, le social continuera d'être la véritable défense des Nationaux !

Marseille : Patrick Mennucci pompe le programme municipal du Front National !


Posté le 5 décembre 2010

Communiqué de Presse de Stéphane RAVIER, Conseiller du 7ème secteur municipal de Marseille, Conseiller Régional de PACA, Secrétaire départemental adjoint du FN13 en charge de Marseille :

Après avoir réclamé il y a quelques semaines le doublement des effectifs de la police municipale alors que je proposais durant la campagne électorale de 2008 de la tripler – en 6 ans – et de l'armer, Patrick Mennucci, maire du premier et secteur et chef de file des socialistes à la Mairie de Marseille, reprend une proposition que je faisais dès 2007 pour redynamiser le centre ville et le rendre au peuple historique de Marseille, en annonçant l'installation probable d'un cinéma ultra-moderne sur la partie haute de la Canebière.

Si je n'espère pas le versement de droits d'auteur, j'attends de la part de monsieur Mennucci qu'il rende au Front National l'hommage qui lui ait dû : celui d'avoir eu raison.

Agression de Steeve Briois : lettre ouverte à quelques lâches


Posté le 3 décembre 2010

Billet d'humeur

Messieurs les « animaux malades de la peste » encéphalique,

Pour l'heure, nul ne connaît votre identité, ni vos motivations, et l'on peut d'ailleurs douter de la célérité policière à résoudre l'affaire.
Pas besoin d'être grand clerc, cependant, pour deviner quelle famille de pensée est la vôtre, ni à quelle espèce « humaine » vous appartenez …

Grands pourfendeurs de l'intolérance, vous ne tolérez pas que des personnes « normales » soient à l'opposé de vos positions politiques. Dénonciateurs résolus de la « violence policière » – fût-elle justifiée –, vous n'hésitez pas à agresser physiquement un adversaire politique. Prompts à dénigrer le supposé instinct grégaire des gaulois que vous vomissez, vous vous montrez pourtant incapables d'agir seul, et avez besoin d'une meute pour faire valoir votre force.

Ajoutons à cela l'utilisation d'armes par destination – des barres métalliques –, et l'on comprendra dans quel océan de lâcheté vous vous ébattez, vous et vos amis.
Vous n'avez « que » défiguré Steeve Briois, démocratiquement élu au conseil municipal d'Hénin-Beaumont et au Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais ; vous ne l'avez pas tué, et la « chance » a sans doute sa part dans cela.

Dans l'histoire politique moderne, a-t-on déjà vu un élu d'ultra-gauche victime de semblable traitement ? Quel tollé cela aurait fait ! Que de refrains aurait-on entendu sur le retour fantasmé de la Bête immonde.

La Bête existe encore, c'est vrai : dans vos âmes. Pitoyables loups de cités, vous estimez probablement avoir agi pour le Bien, le Juste, le Vrai… Confortable moyen de donner libre cours à vos bas-instincts, incapables que vous êtes d'une quelconque élévation spirituelle : c'est ce qui vous différencie à jamais d'hommes tels que Steeve Briois et nos camarades.

« Qui touche l'un de nous, touche à tous » !
    

Congrès du FN : l'étrange proposition du ticket...


Posté le 3 décembre 2010

Billet d'humeur

Une nouvelle fois, la presse du système et les partisans de Bruno se font l'écho de l'étrange proposition de celui-ci consistant à proposer un ticket : Marine candidate à a présidentielle et Bruno Président du FN.

Ce genre de propos me laisse dubitatif et songeur :

  • Dubitatif car cette proposition est assez incongrue dans ce que nous pouvons lire ou entendre ici ou là :

1 : Comment Marine Le Pen pourrait-elle être une bonne candidate à l'élection présidentielle et dans le même temps ne pas être capable de diriger une formation politique à laquelle elle a redonné une visibilité dans la vie politique française actuelle ?

2 : Comment les partisans de Bruno, en y intégrant les anciens que Bruno souhaite accueillir, peuvent-ils faire aujourd'hui la promotion de ce ticket alors qu'ils sont opposés d'une manière particulièrement agressive, et quelquefois même diffamatoire, à la stratégie de Marine ?

3 : Enfin pourquoi vouloir à tout prix dissimuler aux adhérents que deux stratégies politiques s'opposent quand bien même elles le font en respectant les fondamentaux de notre combat et en préservant la nécessaire unité ?

  • Songeur car nous ne nous inscrivons pas dans un jeu ou les rôles seraient divisés en fonction du confort intellectuel et moral que procurerait un tel partage, ou même pour éviter des difficultés.

Non, la vision de l'avenir de notre mouvement et de la France que défend Marine n'est pas de même nature que celle de Bruno. Il y a une véritable différence entre les deux candidats qui se jauge aussi par rapport à l'importance qu'ils donnent à l'élection présidentielle.

La présidentielle n'est pas une élection comme les autres. Désigner un candidat pour désigner un candidat à la manière des socialistes, des radicaux de gauche ou d'autres groupuscules serait illusoire, indécent et contreproductif et contraire à l'esprit même de l'élection.

Ce n'est pas une gratification ou un bâton de maréchal que l'on distribue en fonction de je ne sais quels critères ! Nous ne sommes pas dans le cadre de je ne sais quel « deal » entre amis.

Les Français nous regardent ! Ils en ont assez des petits arrangements et des manœuvres politiciennes qui ont fait tant de mal à notre démocratie.

Ils veulent des responsables, pas des marchands de tapis !

  • La clef de voute du système

Le président de la République est  « le Président est l'homme de la nation, mis en place par elle-même pour répondre de son destin.. » L'élection présidentielle est l'outil de cet accomplissement.
L'histoire de la Cinquième est étroitement liée à celles des présidents élus et des élections qui les ont portées au pouvoir ! L'histoire de la présidentielle est aussi celle des partis politiques transformés en écuries présidentielles, ou des écuries présidentielles devenus des partis à l'issue des élections. Hormis le cas de De Gaulle, tous les présidents élus avaient des machines électorales qui répondaient d'eux-mêmes ! Pompidou et l'UDR, Giscard et les RI, puis l'UDF, Mitterrand et le PS, Chirac et le RPR et enfin Sarkozy et l'UMP.

Toutes les expériences où le candidat n'était pas en même temps le chef réel et effectif du parti ont été des échecs cuisants !

Pour gagner il faut une équipe ! Pour gagner, il faut un parti politique tourné vers cet objectif essentiel ! Pour gagner il faut une dynamique !

Considérer que la candidature à la présidentielle relève d'une préoccupation accessoire ou secondaire est une erreur d'analyse…Ou alors n'est-elle qu'une posture de circonstance destinée à « embrumer » les esprits sur les véritables enjeux de cette compétition interne…?

En politique, malheureusement, nous savons que les promesses n'engagent que ceux à qui elles sont faites….

Peut-on imaginer avec un tant soit peu de sérieux que les Lang, Martinez, Bompard et consorts se mettraient au service de Marine comme par enchantement après avoir usé d'injures et de diffamations durant de longs mois ? Cette proposition serait risible si elle n'était pas celle de nos amis…

Enfin et pour tordre le cou à un vilain canard que j'ai relevé sur le Blog de notre concurrent et ami : « Louis Aliot, ex secrétaire général du FN  était « cohérent » dans son refus  actuel de « pardon des offenses », puisqu'il s'opposa toujours systématiquement à la réintégration des anciens du  MNR ».

Cohérent Oui. Systématiquement, Non. J'ai certainement été le secrétaire général qui a le plus réintégré « d'anciens » mais toujours en tenant compte des faits, du contexte et des responsabilités de chacun.

Mais Bruno se souvient-il de son opposition à la nomination au poste de secrétaire départemental d'un cadre éminent et militant exemplaire, qui n'avait rien à se reprocher, en raison de ses choix passés ?

Y aurait-il un rassemblement à géométrie variable lié aux amitiés plus qu'aux mérites ?

J'ai bien peur que la bannière du « rassemblement » ne soit qu'un slogan de circonstance…

Victoire juridique pour Steeve Briois


Posté le 2 décembre 2010

Communiqué de Presse de Steeve BRIOIS, Membre du Bureau Politique du FN, Secrétaire régional du FN dans le Nord-Pas-de-Calais :

Il faut saluer l'arrêt rendu mardi 30 novembre 2010 par la chambre correctionnelle de la Cour d'appel de Douai. En septembre 2008, Etienne BEDENE a imprimé un tract violemment insultant à mon égard et Jean-François BALAND, employé de la municipalité d'HENIN BEAUMONT et membre du parti socialiste, s'est chargé de le distribuer.

Pour obtenir justice, j'ai dû déposer plainte avec constitution de partie civile et faire en sorte que l'instruction aille à son terme. Toutefois, le Tribunal de Béthune avait relaxé MM. BEDENE et BALAND. La Cour d'Appel, elle, rectifie un jugement motivé de façon particulièrement erronée et déclare Etienne BEDENE et Jean-François BALAND coupables d'injures publiques à mon égard et les condamne à une amende et des dommages et intérets.

Je me félicite de cette décision qui vient démontrer combien il est difficile de militer à HENIN BEAUMONT pour le FRONT NATIONAL et pour Marine LE PEN, au milieu des agressions de toutes sortes et toutes natures…

Picardie / Hausse des prix des carburants : Seuls les élus FN ont voté contre !


Posté le 25 novembre 2010 

Communiqué de Presse de Michel GUINIOT, Président du Groupe Front National au Conseil Régional de Picardie, Conseiller Municipal de Noyon :

Lors de la dernière session du Conseil Régional de Picardie, Michel GUINIOT, au nom du groupe Front National, a dénoncé la possibilité, offerte par le gouvernement UMP aux régions majoritairement de gauche, d'augmenter une fois encore les taxes sur les carburants.

En effet, depuis 2007, les régions ont la possibilité de percevoir une part de la taxe intérieure sur les produits pétroliers dite TIPP régionale.

Pour 2011, l'ex-ministre Borloo, dans le cadre du Grenelle de l'environnement, a donné la possibilité à la gauche d'augmenter une fois de plus ces taxes.

Le PS, le PC et les verts se sont bien sûr empressés de faire voter cette TIPP « Borloo » à son niveau maximum.

Les élus du Front National ont évidemment déposé un amendement afin de refuser ce racket supplémentaire de l'automobiliste « vache-à-lait ». L'amendement du Front National a été rejeté par l'ensemble des élus de la majorité et par les élus de l'UMP.

Cette nouvelle ponction est totalement injuste puisqu'elle pénalisera tout autant les milliardaires que les smicards !

Le PS, le PC, les Verts et l'UMP ont voté pour cette augmentation, seuls les élus du Front National ont voté contre.

Quoi de neuf au CESE, maison de retraite de la république ?


Posté le 22 novembre 2010

Communiqué de Jean-Marc Maurice, Conseiller régional Front National du Nord-Pas-de-Calais et Conseiller municipal d'Arras

Et bien, le CESE, Conseil Economique, Social et Environnemental pour tous ceux qui se demanderaient où passent leurs impôts, est présidé depuis le 17 novembre 2010 par Jean-Paul Delevoye. Ainsi, c'est un éléphant de l'UMP qui dirige désormais le « cimetière des éléphants des partenaires sociaux »[1] puisque c'est ainsi que l'on appelle ce conseil depuis son origine.

Mais être président d'un cimetière des éléphants, ce n'est pas très gratifiant. C'est pourquoi l'intéressé, rendu très enthousiaste par sa nouvelle fonction, qualifie ses nouveaux collègues de « forces vives de la nation »[2], un panégyrique audacieux s'il en est.

Signalons par ailleurs que les mêmes « forces vives de la nation » coûtent près de 37 millions d'euros par an au contribuable[3]. Le Front National sera attentif, en temps voulu, à ce que ce comité Théodule disparaisse.


[1] http :www.lavoixdunord.fr/Locales/Arras/actualite/Secteur_Arras/2010/11/18/article_jean-paul-delevoye-dixieme-personnalite.shtml ?xtor=RSS-2

[2] http :
www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2010/11/21/article_jean-paul-delevoye-dans-notre-societe-l.shtml ?xtor=RSS-2

[3] http ://www.senat.fr/rap/r08-389/r08-3894.html

Communiqué de Presse de Marie-Christine ARNAUTU


Posté le 22 novembre 2010

Communiqué de Presse de Marie-Christine ARNAUTU, Membre du Bureau Politique du FN, Secrétaire régionale du FN en Ile-de-France :

Marie-Christine ARNAUTU, Secrétaire régionale du FN en Ile-de-France et responsable du Comité de soutien de Marine LE PEN, déplore profondément les pratiques de certains soutiens extérieurs de Bruno GOLLNISCH.
Les attaques personnelles et indignes envers des militants d'Ile-de-France soutenant Marine LE PEN, vont crescendo via Facebook et Internet.

Marie-Christine ARNAUTU demande à Bruno GOLLNISCH de bien vouloir condamner fermement et clairement ces propos insultants.

Elle assure de son soutien et de son amitié tous ces militants franciliens injustement traînés dans la boue.
Elle appelle par ailleurs l'ensemble des membres de sa courageuse équipe à ne pas répondre à ces provocations n'ayant qu'un seul but : prôner les divisions et les dissensions au sein du Front
National.
    

Réforme de la PAC : le budget européen de la PAC devrait bientôt baisser


Posté le 22 novembre 2010

Communiqué de Jean-Marc Maurice, Conseiller régional Front National du Nord-Pas-de-Calais

Officiellement, cette baisse devrait être supportée par les plus riches exploitants qui verraient leurs subventions plafonnées. C'est en tout cas ce qu'affirme le commissaire européen chargé de l'Agriculture, Dacian Ciolos. Mais on est en droit d'en douter car la commission hésite entre trois options :

  • La fin des aides au revenu et la suppression des mesures d'intervention sur les marchés.

  • Une redistribution plus équitable des aides aux agriculteurs.

  • Un « assortiment » des deux options précédentes qui consisterait en des aides plus équitables et plus « durables ».

Tout cela n'est guère convainquant surtout que les représentants français du monde agricole ont plutôt bien accueilli les grandes lignes du projet. Or, chacun sait que ces organisations n'ont jamais fait preuve d'une grande prescience.
C'est pourquoi il convient de rappeler la position du Front National sur l'agriculture. Comme le rappelait Marine Le Pen sur Nations Presse Info, la politique agricole européenne « a échoué et aggravé la désertification rurale, le quasi monopole et les pratiques déloyales des grands distributeurs et acheteurs, les différentes formes de spéculation qui ruinent nos paysans. S'il est plus que nécessaire de soutenir les agriculteurs pour leur permettre d'avoir des revenus équitables au sein d'une chaîne d'approvisionnement alimentaire à la fois sécurisée, plus performante et de qualité, le bons sens voudrait aussi que cela soit fait au niveau national. Nous devons renationaliser la PAC et non renforcer les logiques libérales et mondialistes de la Commission européenne ».

En outre, la France étant un contributeur net de l'Union Européenne, elle donne plus de fonds au titre de la politique agricole qu'elle n'en reçoit. Ce qui est un comble pour un pays qui a toujours fait partie des principales puissances agricoles.

Conseil Régional Nord Pas-de-Calais : Guy Cannie et Stéphanie Koca montent au créneau


Posté le 22 novembre 2010

Ci-dessous, les interventions de Guy Cannie et de Stéphanie Koca, Conseillers régionaux Front National du Nord-Pas-de-Calais. Ces interventions ont eu lieu lors de la dernière séance plénière.

SEANCE PLÉNIÈRE DU 18 NOVEMBRE 2010

INTERVENTION DE GUY CANNIE – DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE

Monsieur le Président, Mes chers collègues,

Les élus du peuple, choisis pour mettre en œuvre des politiques débattues lors des élections, ont le devoir de respecter leurs promesses électorales. C'est pourquoi le concept de démocratie participative nous paraît hypocrite puisqu'il s'agit de demander à un corps souvent très restreint de personnes leur avis sur les politiques qui doivent être menées.

En réalité, la démocratie participative est un outil qui permet aux élus peu scrupuleux de réaliser trois objectifs : remettre en cause la souveraineté du peuple, renier les promesses électorales et constituer une soupape de sécurité pour canaliser la colère des français.

Remettre en cause la souveraineté du peuple

Cet avis est déjà donné via le mandat délivré par les électeurs aux représentants du peuple. C'est pourquoi il est très dangereux de remettre en question la démocratie représentative ou plus encore la démocratie directe pour leur substituer une démocratie participative qui, précisément, n'a aucune légitimité démocratique. Seul le vote des citoyens au suffrage universel est légitime, tout ce qui tend à remettre en cause ce principe relève de la tyrannie, même si cette tyrannie se donne une apparence sympathique et moderne.

Renier les promesses électorales

En outre, le concept de démocratie participative permet aux élus de justifier le reniement de leurs promesses électorales en prétextant que la concertation avec les personnes concernées n'a pas permis d'aboutir à une solution. La démocratie participative relève donc du manque de transparence : les élus du peuple sont censés représenter celui-ci dans les assemblées et respecter le pacte qu'ils ont établis avec les électeurs, c'est-à-dire leur programme électoral.


Constituer une soupape de sécurité pour canaliser la colère des français

De même, quelles sont les thématiques abordées par cette démocratie prétendument participative ? Environnement, Intégration, Emploi, Croissance, Solidarité et j'en passe. Ce sont toujours des domaines où l'échec de l'État et des collectivités locales est sans appel. Alors, cette démocratie participative n'aurait-elle pas aussi une fonction tribunicienne ? Ne s'agit-il pas d'une soupape de sécurité pour le système ?

Les trois véritables objectifs de la démocratie participative étant mis à jour, il est évident que ceux-ci doivent être combattus. Le groupe Front National ne cessera d'informer et de mettre en garde nos compatriotes sur le recours à la démocratie soi-disant participative.

Et le groupe Front National met au défi l'exécutif régional et ses alliés UMP de mettre en œuvre une véritable politique démocratique en recourant aux référendums. C'est en effet la démocratie directe qui doit parachever la démocratie représentative car la démocratie directe se fonde elle-aussi sur le suffrage du peuple. A rebours de la démocratie participative qui se fonde sur des minorités remuantes ou des lobbys.

L'élite politique actuelle et tous les grands partis en ont évidemment peur. Il faut dire que le référendum ne joue pas, en général, en leur faveur et va souvent à l'encontre de l'idéologie dominante.

Le rejet de la très mondialiste Constitution européenne par le peuple en est un bon exemple. Le peuple savait intuitivement que ses intérêts étaient sacrifiés par les élites au profit de l'idéologie mondialiste. Et que dire de l'adoption par les parlementaires d'un texte rejeté deux ans auparavant par référendum ? Quel crédit accordé à la démocratie prétendument participative alors même que la démocratie directe est foulée aux pieds ?

Un autre exemple est le référendum sur les minarets en Suisse. Autre pays, autre mœurs, où la volonté du peuple, exprimée par une votation, est respectée. Sans doute devrait-on envoyer nos élus en voyage d'étude en Suisse plutôt qu'au Sénégal, ils reviendraient avec une compréhension moins équivoque de ce qu'est la démocratie. Car l'exemple suisse est bien plus pertinent que celui de la Françafrique.

Si par ailleurs les élus UMPS s'engageaient à s'inspirer des grandes démocraties européennes comme la Suisse plutôt que par d'anciennes colonies, le groupe Front National s'engagerait en retour à voter en faveur de leurs voyages d'étude.

Desserte ferroviaire à grande vitesse de Calais


Posté le 19 novembre 2010 Communiqué de Françoise Vernalde, Conseillère régionale du Nord-Pas-de-Calais

La Région Nord-Pas-de-Calais s'est donnée pour objectif de favoriser les dessertes des villes situées sur les grands axes ferroviaires. De fait, la SNCF a beaucoup trop tendance à privilégier les liaisons directes entre les gares terminus afin de réduire les temps de trajet. Évidement, cela implique de sacrifier les gares intermédiaires situées sur ces liaisons. Et c'est aujourd'hui le cas pour la ville de Calais, via la gare de Fréthun.

En effet, le président de la SNCF, Monsieur Guillaume Pépy, a annoncé la suppression d'un arrêt de l'Eurostar à Fréthun dans le sens Londres-Paris. Il justifie précisément sa position en prétextant une réduction du temps de trajet entre Londres et Paris.

Mais comme le rappelait le Maire de Fréthun, Madame Fournier, cette position n'est pas sincère puisqu'on ajoute des dessertes du côté anglais. En outre, Madame le Maire remarque qu'il est important pour le développement de la Côte d'Opale d'avoir des arrêts Eurostar à Fréthun.

Les collectivités locales, appelées en renfort pour financer les grandes liaisons ferroviaires, sont en droit d'attendre un retour sur investissement prenant notamment la forme de dessertes sur leurs territoires. Qui paye commande, il est temps de rappeler ce principe au président de la SNCF. Le Contrat de Projets État-Région 2007-2013 peut être une bonne occasion puisqu'il prévoit une révision à mi-parcours. Et si le président de la SNCF n'apportait pas une réponse positive à cette question légitime, il faut alors resserrer les cordons de la bourse afin de le ramener à de meilleurs sentiments.

Les clandestins et les "idiots utiles"


Posté le 19 novembre 2010

Communiqué du Défi dunkerquois

La pression policière exercée à Calais sur les réseaux maffieux de passeurs a eu pour effet de réduire le nombre de clandestins en transit sur le Calaisis de 500 à environ 150. Les réseaux de passeurs se sont donc rabattus dans un premier temps sur Loon-Plage, puis ces dernières semaines sur Téteghem.

L'action de ces réseaux a été facilitée par trois facteurs.

D'abord, l'inertie administrative, qui fait qu'il y a toujours plus de 500 policiers affectés sur le Calaisis, alors qu'ils sont moins de 100 sur le Dunkerquois.

Ensuite, la délibération « pousse au crime » de la Communauté Urbaine de Dunkerque, qui accorde un fonds de concours aux communes qui hébergent et soutiennent les clandestins, soit une prise en charge à hauteur de 50 % des frais engagés par ces communes.

Enfin par les réseaux de soutien des « idiots utiles » qui, au nom d'un humanitarisme dévoyé, se font les complices de la « traite négrière » du XXIe siècle. Les mêmes qui, il y a 30 ans, célébraient la « libération » de Phnom Penh par les communistes (et ont contribué par leur aveuglement au bain de sang ultérieur), exhibent aujourd'hui des photos avec des bébés pour nous apitoyer, comme d'autres utilisent les enfants comme boucliers humains. Tant de manipulations et de désinformation sont insupportables.

Répartir les clandestins sur le territoire dunkerquois ne saurait être qu'une solution en trompe l'œil : disséminer pour mieux cacher, bref pratiquer la politique de l'autruche. Pour le Défi Dunkerquois, il faut d'urgence se libérer des contraintes imposées par l'Europe de Schengen. Retrouver la maîtrise des frontières, c'est la condition indispensable pour maîtriser les flux migratoires.

Roubais : théâtre grandeur nature


Posté le 18 novembre 2010

Communiqué de Stéphanie Koca, conseillère régionale Front National-Rassemblement pour le Nord-Pas de Calais

Véritable spectacle de tous les maux de notre région, Roubaix n'en finit plus de nous étonner…

Le collège Maxence Van der Meersch, dans le cadre d'une expérience sur une classe, a tenté de supprimer les notes afin de les remplacer par des briques de couleur, symbolisant l'acquisition de compétences. Il ne faudrait pas frustrer les élèves et les décourager avec de mauvaises notes… Résultat de l'expérience : des résultats scolaires catastrophiques, une classe encore plus inapte à travailler, et une ambiance détestable.

Quand est-ce que les tenants et propagandistes de la bien-pensance vont-ils abandonner leurs théories désuètes ?

C'est une autorité saine et une morale qu'il rétablir dans les écoles, avant d'en faire le temple et le sanctuaire d'une idéologie destructrice.

Le Front National dénonce cette prise en otage d'innocents enfants par des professeurs incompétents et prosélytes, dont le devoir devrait être (faut-il leur rappeler ?) de transmettre des savoirs.

«  L'éducation est notre seul moyen d'agir un peu sur l'âme d'un peuple. Il est
profondément triste que presque personne en France ne puisse arriver à
comprendre quel redoutable élément de décadence constitue notre
enseignement actuel. Au lieu d'élever la jeunesse, il l'abaisse et la pervertit »
(Gustave Le Bon)

Insécurité : un Nord Pas de Calais en pointe


Posté le 18 novembre 2010

Communiqué de presse de Nathalie Acs, conseillère régionale Front National-Rassemblement pour le Nord-Pas de Calais

Lundi à Lille, « un commerçant du marché de Wazemmes se fait blesser par balles » titrait la Voix du Nord.

Aujourd'hui à Roubaix, une personne âgée se fait dépouiller, son agresseur jouant lâchement de sa fragilité.

Le climat social qui se dessine et se profile dans notre région, et particulièrement dans les grandes agglomérations, est de plus en plus détestable. Viols, meurtres, pillages, règlements de compte… tous les faits témoignent d'une situation catastrophique, et les gouvernants ne font rien.

Les mairies ne se soucient plus du bien-être des habitants, et l'Etat n'assure plus depuis bien longtemps son rôle régalien de garant de la sécurité.

Le Front National s'insurge contre la passivité et l'absence totale de volonté de nos élus, si prompts à souligner les bienfaits du multiculturalisme et de la diversité, mais jamais prêts à défendre la population.

Jungle de Téteghem : plus de 150 immigrés clandestins occupent les pourtours du lac de Téteghem, près de Dunkerque


Posté le 17 novembre 2010

Communiqué de presse d'Éric Dillies, secrétaire départemental du FN Nord-Flandre, conseiller régional Nord-Pas-de-Calais

Selon la Voix du Nord du mercredi 17 novembre 2010, le maire UMP Franck Dhersin se dit inquiet par l'explosion du nombre de clandestins, passé de 30 à 150, dans sa commune. Mais il précise que Téteghem est prête à assumer sa part de solidarité face à « ce problème avant tout humanitaire » et « qu'il ne demande pas une évacuation du camp ».

« Problème avant tout humanitaire » ? Mais qui Franck Dhersin croit-il pouvoir tromper ?

Il faut se rappeler que Franck Dhersin, avant d'intégrer l'UMP, était membre du parti d'Alain Madelin, Démocratie Libérale. Il ne serait donc pas surprenant qu'il se réjouisse secrètement de la multiplication de ces camps de clandestins dans le Dunkerquois. On sait très bien que chez les tenants du libéralisme, l'immigration, légale ou illégale, est un bon moyen de faire baisser les salaires des travailleurs français et de démolir un par un tous les systèmes de protection sociale.
Alors quand Franck Dhersin nous dit qu'il souhaite rencontrer le préfet pour régler la question mais sans supprimer ce camp, le maire UMP de Téteghem se moque franchement de ses administrés. D'ailleurs, se moquer de ses propres administrés, les 7.500 habitants de Téteghem, ne lui suffit pas : il se moque de l'ensemble des habitants du Dunkerquois puisqu'il évoque comme solution la répartition des migrants dans l'agglomération dunkerquoise. Franck Dhersin ne doit pas beaucoup sortir de chez lui sinon il aurait vu que les migrants, légaux ou illégaux, sont sacrément bien répartis dans l'agglomération dunkerquoise…

Le Front National réclame l'arrêt de cette politique d'immigration délirante et irresponsable et l'arrêt de la mise en place de camps, dans le Dunkerquois ou ailleurs.

La situation de Téteghem et de bien d'autres communes dans la région serait bien meilleure si les élus UMP, tels que Franck Dhersin, n'avaient pas volontairement anéanti les frontières pour faire leur petit business mondialiste. Plus que jamais, si l'on veut que les clandestins dégagent, il faut d'abord que l'UMPS dégage.

L'ex-élu écologiste qui m'avait traité de "crevure nazie" a été condamné


Posté le 16 novembre 2010

Communiqué de Presse d'Alexandre SIMONNOT, membre du Comité Central du Front National, secrétaire départemental FN du Val-d'Oise :

En Janvier 2009, Fabrice David, ancien élu écologiste de Franconville, s'était permis de me traiter de « crevure nazie » sur un important site internet d'informations.

Ne supportant pas une pareille insulte, j'avais porté plainte contre lui pour « injures publiques ».

J'ai le grand plaisir d'apprendre que pour ce délit, Fabrice David vient d'être condamné par le Tribunal de Grande Instance de Pontoise à 500€ d'amende avec sursis ainsi qu'à me verser 1000€ de dommages-intérêts.

Cette décision de justice confirme que le Front National, ses dirigeants et ses cadres n'ont strictement rien à voir, ni de près ni de loin, avec l'idéologie nazie, comme ils n'ont jamais cessé de le répéter.

Avis donc à ceux qui voudraient encore nous insulter de la sorte. La Justice ne leur donnera pas raison et elle les condamnera à juste titre.

On prend les mêmes et on continue...


Posté le 16 novembre 2010

Communiqué de Presse de Jacques COLOMBIER, secrétaire régional du FN en Aquitaine, secrétaire départemental de la Gironde :

Le remaniement gouvernemental qui vient de s'opérer a laissé les Français pantois. Six mois d'annonces médiatiques pour reprendre les mêmes et continuer une politique refusée par deux tiers des Français : il fallait oser !
Quelle constance dans l'autisme politique !

Ce remaniement accouche d'une souris politique.
Tout au plus s'agit-il du recadrage d'une équipe électorale présidentielle dont la pseudo nouveauté est l'arrivée d'Alain JUPPE, ancien Premier Ministre le plus décrié de ces vingt dernières années.

Reniant allègrement sa parole d'être « le Maire à plein temps de Bordeaux », comme toute promesse de l'UMP, Alain JUPPE s'inscrit bien dans un gouvernement usé jusqu'à la corde dont le bilan s'appelle chômage, dette publique, baisse du pouvoir d'achat, insécurité, immigration, etc…

Avec de tels chevaux de retour, les Français n'ont rien à attendre.

Seul un véritable changement de politique tournant le dos à la technocratie européenne et au mondialisme qui détruisent nos emplois, notre économie et notre souveraineté peut redonner aux Français l'espoir et la maîtrise de leur destin.

Seul le Front National a le courage et la volonté politique de mettre en place ce projet pour les français.

Pôle emploi ou le bilan désastreux du ministre-maire du Puy-en-Velay


Posté le 10 novembre 2010

Communiqué de Pierre Cheynet, secrétaire départemental du Front National de Haute-Loire

La grève nationale des agents de Pôle emploi illustre le bilan désastreux du secrétaire d'Etat en charge du maquillage des statistiques du chômage et maire du Puy-en-Velay Laurent Wauquiez, qui doit faire face à une vague de mécontentements particulièrement sévère en Haute-Loire, pourtant présentée par ses services comme un département pilote en la matière…

Annoncée comme une réforme-clé du quinquennat de Nicolas Sarkozy, la fusion mal préparée ANPE-Assedic n'a rompu en rien avec la logique bureaucratique et paperassière des énarques, totalement déconnectés de la réalité des recruteurs (en particulier des PME) et de celle des demandeurs d'emploi, ballottés d'agence en agence et considérés comme de simples numéros.

La grogne des usagers et des agents de Pôle emploi démontre qu'au-delà de son inefficacité dans la lutte contre le chômage, Laurent Wauquiez s'avère incapable de réformer un service public de l'emploi totalement inadapté au monde du travail.

Pierre Cheynet
Secrétaire départemental du FN 43

Communiqué de presse de Jany LE PEN


Posté le 9 novembre 2010

La Présidente, Jany LE PEN et le Bureau « d' SOS Enfants d'Irak », se félicitent de l'initiative d'Accueil en France de leurs amis chrétiens irakiens, persécutés et martyrisés pour leur foi.

Nos délégués à Bagdad, Sarmad et Amara, sont heureux également de ce « relais médical », car notre aide, depuis 1995, dépend uniquement de la générosité de ses adhérents.

Une messe pour les chrétiens d'Irak et le souvenir de nos défunts Georges PASCHOS et Monseigneur HADDAD sera célébrée le vendredi 19 novembre 2010 à 16 h 30 par le Chanoine de BAINVILLE en l'Eglise Saint-Louis de Port Marly – 42 route de Versailles.

"Réforme territoriale : une autre trahison des institutions gaulliennes !"


Posté le 9 novembre 2010

Communiqué de Presse de Louis ALIOT, Membre du Bureau Politique du FN :

En ce jour anniversaire, et au moment où au Sénat se vote la dernière mouture du texte sur la réforme territoriale, il convient de rappeler que la cinquième république a été en premier lieu une réaction à la confiscation du pouvoir par le régime anarchique des partis.

Aujourd'hui, le gouvernement Sarkozy tente d'imposer aux forceps, dans un silence médiatique assourdissant et suspect, une réforme dite « territoriale » qui vise à imposer un système de bipartisme à l'anglo-saxonne contraire à notre tradition républicaine française et attentatoire au pluralisme politique.

Contre l'avis de nombreux parlementaires ainsi que de l'ensemble des forces d'opposition, par des pressions scandaleuses sur la représentation nationale digne des pires républiques bananières, le pouvoir UMP s'apprête à avaliser une loi qui imposera aux Français un système électoral à sens unique pour les élections territoriales.

Refusant la proportionnelle et fixant des seuils de qualification au second tour inconséquents, les Français n'auront plus comme choix que de cautionner la dictature molle de l'UMPS !

Une décision du Conseil Constitutionnel de 1990 a précisé que « les critères retenus par le législateur ne doivent pas conduire à méconnaître l'exigence du pluralisme des courants d'idées et d'opinions qui constitue le fondement de la démocratie. » Ce grand retour confiscatoire du régime des partis est une atteinte manifeste aux fondements démocratiques et représente un profond mépris pour la souveraineté populaire.

Le Front National demande solennellement à la représentation nationale de ne pas cautionner cette véritable forfaiture.

Sarkozy restera dans l'histoire comme le Président qui aura liquidé méthodiquement tout ce qui pouvait être défendu dans l'héritage gaullien des institutions : la souveraineté nationale par la construction supranationale de l'Europe ; la souveraineté populaire par le mépris de la souveraineté du peuple !

Cantonales : Jean-Marie LE PEN présente les candidats des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse


Posté le 8 novembre 2010

Samedi 6 novembre, Jean-Marie LE PEN, Président du Front National, était à Marseille pour présenter les candidats aux élections cantonales dans les départements des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse, et pour animer un déjeuner débat.

Pour écouter la conférence de presse : www.frontnational.com

DIJON : des mémoriaux profanés !


Posté le 5 novembre 2010 J'apprends avec indignation, la profanation de trois mémoriaux à Dijon, rendant hommage à nos valeureux soldats morts pour la France en Algérie ainsi qu'en Indochine.

Cette acte odieux et d'une profonde lâcheté n'est que le miroir d'une société décadente, élevée pour une partie d'entre elle, dans la haine anti-française au point de salir la mémoire de jeunes soldats, ayant payé le prix des larmes et du sang pour la France.
Ces « rebelles » de halte-garderie assimilant d'après leurs « œuvres », nos anciens combattants à des tortionnaires, doivent sans doute penser sans coup férir, qu'ils viennent d'accomplir un coup d'éclat …voire un acte « courageux »… !

Alors même que nos soldats, quelques décennies auparavant, se battaient armes à la main, la peur au ventre mais avec un sens de l'honneur et du devoir tellement exacerbés, que l'on peut légitimement se demander face à cette France du XXIe siècle, dépouillée de ses valeurs qui ont jadis contribuées à son rayonnement, si ces épisodes tragiques malgré tout de notre histoire, ne sortent pas de récits imaginaires.

Que ces anciens combattants ainsi que les familles de soldats morts pour la patrie reçoivent mon plus grand respect et ma solidarité devant l'ignominie d'activistes décérébrés en mal de reconnaissance.

Florian Lauquin
Secrétaire à la communication FN 21
Secrétaire adjoint de la 4e circonscription 

Congrès du FN : Nicolas Bay soutient Marine LE PEN


Posté le 5 Novembre 2010

Marine Le Pen : un choix d'idées, de stratégie et de personnalité

Dans le cadre de la « campagne interne » en vue du prochain Congrès, chaque adhérent,militant, cadre ou élu du Front national est appelé à faire un choix pour désigner le futur Président du mouvement.

Il s'agit d'un choix politique. Non pas d'ailleurs qu'il existe entre Marine Le Pen et Bruno Gollnisch d'importantes différences doctrinales ou programmatiques mais parce que toute action politique, pour être efficace et durable, doit se construire autour d'idées et de valeurs mais aussi d'une véritable stratégie politique et du choix d'une personnalité.

Il ne suffit pas d'avoir de bonnes idées, encore faut-il créer toutes les conditions pour les défendre avec succès, pour convaincre nos compatriotes et pour, in fine, accéder aux responsabilités et appliquer notre programme. Je soutiens la candidature de Marine car elle est la mieux à même de relever ce défi.

Le choix des idées et des valeurs

Marine n'a plus à prouver la solidité de ses convictions. Sa pugnacité et sa réactivité pour faire entendre la voix du peuple français, ont permis au Front national de reprendre rapidement toute sa place sur l'échiquier politique malgré les difficultés électorales de 2007 et ses conséquences financières.

Que ce soit sur l'identité nationale, sur l'insécurité, sur la situation économique et sociale, sur la morale publique ou la défense des valeurs, Marine est en première ligne.

Mais elle n'est pas un simple porte-parole ; elle fonde son action politique sur une vision alternative à celle de la classe politicienne, par exemple en expliquant le véritable clivage politique actuel entre les patriotes d'un côté et les mondialistes de l'autre tandis qu'il n'existe plus de différence réelle entre la droite et la gauche (bien que la différence philosophique demeure).

S'agissant de la question fondamentale de notre identité, Marine ne se limite pas à critiquer l'immigration ; elle dénonce aussi avec force l'islamisation de la France et de l'Europe qui est certes une conséquence de l'immigration afro-maghrébine mais constitue aussi un phénomène politico-religieux distinct qui menace gravement nos valeurs de civilisation et les principes républicains. Et il est bien légitime de souligner à quel point les revendications communautaires islamiques sont fondamentalement incompatibles avec la laïcité.

Sur les questions économiques et sociales, Marine a donné ces dernières années une visibilité et une crédibilité réelles aux positions du FN en les enrichissant et en les actualisant. Elle incarne une ligne résolument sociale et populaire en faveur d'une organisation économique en rupture avec l'ultra-libéralisme sans tomber dans les travers du socialisme. Il s'agit à la fois de garantir les libertés économiques, de permettre à l'État d'intervenir pour défendre les intérêts stratégiques et vitaux du pays et de rétablir des frontières protectrices pour les entreprises et les travailleurs français.

Etre un chef politique, cela ne consiste pas à énumérer des grands principes en assurant qu'on s'y conformera dans le cas d'une hypothétique prise du pouvoir mais à montrer la légitimité des idées et des valeurs que nous défendons face aux enjeux actuels en effectuant en permanence un travail de pédagogie à destination de notre peuple.

De façon récurrente et avec un manque singulier d'honnêteté intellectuelle et d'imagination, certains font griefs à Marine de vouloir « brader nos fondamentaux »… L'accusation est généralement si peu argumentée qu'il est difficile d'y répondre. Les innombrables discours, émissions de télévision ou de radios et communiqués de Marine montrent s'il en était besoin qu'elle n'a, par exemple, rien lâché sur l'identité de la France ou encore sur la défense de la famille et de la vie.

Sur ce dernier point, les positions du FN sont claires et connues. Pour autant, ces questions ne peuvent être évoquées vis à vis du grand public sans prudence, sans prendre en compte l'état de l'opinion et de la législation en vigueur depuis 35 ans. Sinon, on risque d'aggraver plutôt que de résorber les dérives actuelles de notre société. Sur la défense de la vie, Marine s'en est d'ailleurs récemment expliqué dans une émission : « je pense que la suppression pure et simple de la loi Veil est absolument inapplicable en l'état. Il faut d'abord tourner la société française vers le respect de la vie, donner la possibilité aux femmes française qui le désirent de conserver leur enfant. […] En revanche lorsqu'à nouveau on aura refait une grande politique nataliste, à nouveau on aura mis en place des aides pour la famille qui sont absolument essentielles, […] alors il sera temps de faire un référendum sur ce sujet». Cette position concilie la prise en compte de la réalité sociale française et la notion du moindre mal  possible qui a servi depuis 40 ans de base de réflexion et d'action à tous les mouvements en faveur de la famille et de la Vie, en Europe et dans le monde. Par son humanité et son réalisme de mère et de femme, Marine formule des propositions qui répondent aux exigences de respect de la vie de la conception à la mort et de la morale naturelle auxquelles sont particulièrement attachés autant ceux qui croient que ceux qui ne croient pas, mais qui ont à coeur la dignité de l'être humain en société.

Le choix d'une stratégie politique

Marine a également une stratégie politique claire qu'elle a esquissée et présentée progressivement ces dernières années. Cette stratégie pour la conquête du pouvoir constitue une nouvelle étape et un nouveau défi pour le FN qui s'inscrivent dans la suite de Jean-Marie Le Pen qui fut un éveilleur de conscience, qui a bousculé le politiquement correct et installé durablement le mouvant national dans le paysage politique français.

Cette stratégie consiste à placer le FN en situation d'accéder aux responsabilités, en  le désenclavant et en le présentant tel qu'il est, loin des caricatures parfois colportées (et parfois entretenues jusque dans nos propres rangs). Un mouvement social et populaire, en phase avec les aspirations profondes de nos compatriotes. Il s'agit d'une démarche offensive pour rassembler largement autour de notre projet, à l'opposé des postures de témoignage consistant à affirmer des convictions de façon très idéologique sans chercher réellement à convaincre et à expliquer. Car il existe bien plusieurs façons de renier ses idées : la plus simple consisterait pour nous à aller se vendre à l'UMP pour obtenir quelques places ou avantages. Mais il y en a une autre, tout aussi « efficace », c'est cette posture de témoignage, stérile et souvent contre-productive, dans laquelle se complaît parfois une partie de notre « famille politique ».

La réorganisation de notre appareil politique ainsi que le renforcement de l'implantation territoriale du FN sont aussi des conditions nécessaires à notre crédibilité. Dans ce domaine, Marine a également démontré son savoir-faire et son efficacité, en particulier avec son équipe du Nord Pas-de-Calais.

Le choix d'une personnalité

Les idées et les projets politiques s'incarnent au travers de ceux qui les portent, c'est une des conséquences du fonctionnement de nos institutions et en particulier de l'élection du Président de la République au suffrage universel. Aussi, les différences de personnalité, de style ou de caractère deviennent un véritable enjeu politique. D'autant plus que l'efficacité électorale exige, à l'évidence, que le président du mouvement soit aussi le candidat à l'élection présidentielle.

Là encore, Marine a démontré qu'elle avait du charisme et une capacité d'attrait importante sur un public large aux origines sociologiques variées.

S'agissant du fonctionnement quotidien du FN, le Président doit diriger, mener la bataille en première ligne, mettre les cadres et les militants au travail, trancher les conflits, prendre des décisions parfois difficiles, etc.  Dans ces domaines, Marine me semble plus apte que son concurrent ce qui n'enlève à Bruno Gollnisch aucune des qualités que nous lui connaissons par ailleurs.

Un chef politique doit aussi rassembler. Mais le rassemblement du peuple français est infiniment plus important et plus souhaitable que celui des différents petits groupes qui constituent historiquement la galaxie « nationale ». Marine a montré, par ses résultats électoraux qu'elle avait cette capacité à rassembler nos compatriotes, comme Jean-Marie Le Pen rassemblait lui aussi sur sa personnalité, lors des présidentielles, au delà de la sphère d'influence habituelle du Front national.

Certains s'étonneront peut être de me voir soutenir aujourd'hui Marine alors que j'ai milité pendant près de dix ans hors du FN et souvent en concurrence avec lui.

J'assume totalement mon engagement passé au MNR dont j'ai été secrétaire général jusqu'en 2008. Comme l'immense majorité des militants et des cadres de terrain qui ont suivi cette démarche, je l'ai fait sincèrement en pensant qu'elle ouvrirait des perspectives de succès pour nos idées. La suite a montré le contraire et le mal était fait… Mon retour, comme celui de certains de mes camarades du MNR, est une démarche personnelle et sincère, emprunte d'une véritable loyauté à l'égard du FN.

Enfin, et pour conclure sur une note plus personnelle, je suis très reconnaissant à l'égard de Jean-Marie Le Pen et de Marine d'avoir permis et organisé la réconciliation et le retour à une action commune au sein du Front avec des cadres et militants partis au MNR. Cela montre aussi leur capacité à dépasser les différends personnels et les oppositions passées pour servir d'abord notre pays et notre combat.

Marine ne parle pas de rassemblement à tort et à travers mais elle agit concrètement pour le rassemblement des bonnes volontés sur des bases saines et des objectifs clairs.

Nicolas BAY

Secrétaire régional de Haute-Normandie

Président du groupe FN au Conseil régional

Hommage à Jean-Pierre Stirbois


Posté le 5 novembre 2010

Communiqué d'Alexandre Simonnot

N'oublions jamais notre ami et camarade de combat Jean-Pierre Stirbois, disparu il y a aujourd'hui 22 années dans un tragique accident de la route.

Des « Jeunes Tixier-Vignancour » à la présidentielle de 1988, en passant par le célèbre « Tonnerre de Dreux », Jean-Pierre Stirbois aura été un extraordinaire fédérateur, un militant infatigable, un secrétaire général exceptionnel, un travailleur acharné. Son unique combat était de servir Jean-Marie Le Pen et le Front National pour le salut de la France.

Suivons sans cesse l'exemple de cet homme admirable et unique à qui nous devons tant.

Qu'il intercède pour nous auprès de notre sainte patronne Jeanne d'Arc afin qu'elle nous aide à persévérer, jour après jour, à temps et à contre temps.

Que Jean-Pierre Stirbois repose en paix, au paradis des héros de la Patrie.

Investissement à l'île Maurice : Muselier prit la main dans le sable !


Posté le 5 novembre 2010

Communiqué de presse de Stéphane Ravier, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d'Azur, conseiller du 7e secteur municipal de Marseille, membre du comité central du Front National.

Pendant que J-C Gaudin rêve de faire de Marseille un nouvel  eldorado touristique – les grèves, l'insécurité, et l'immigration sont là pour le ramener à la réalité – celui qui fut son 1er adjoint préfère investir ses deniers personnels dans le paradis fiscal de l'île Maurice plutôt que dans le paradis des gabians des îles du Frioul ou du Château d'If !

Ainsi le « délégué spécial pour Marseille capitale européenne de la Culture 2013 »  et qui aspire à en devenir Pacha à la place du Pacha, a tourné le dos à la cité phocéenne, pour participer à une opération immobilière des plus juteuses dans l'hémisphère sud !

Si cette opération n'aurait rien d'illégal -encore que les élus de l'île réclament une commission d'enquête-  elle n'en demeure pas moins immorale, le gouvernement que soutient l'ancien sous-ministre, raclant le fond des poches des contribuables pour tenter de sortir le pays de l'ornière.

Mais à cela rien de surprenant, Muselier-le-Petit, est à l'image de l'UMPS : il inflige aux Français une rigueur à laquelle il se soustrait.

Lors des élections législatives de 2012, les Marseillais auront à cœur d'offrir au député Muselier, de longues, de très longues vacances dans son paradis mauricien.

Quand l'UMP manoeuvre avec les dissidents du FN contre Marine LE PEN


Posté le 4 novembre 2010

Communiqué de Presse de Steeve BRIOIS, Membre du Bureau Politique du FN, Secrétaire régional du FN dans le Nord Pas-de-CalaisVice- :

Dans « Le Parisien » du jour, Philippe Bernard révèle qu'il était adhérent de l'UMP en 2009. Or, à cette date, il était toujours conseiller régional du Nord Pas de Calais dans le groupe de Carl Lang puis de François Dubout, bien que mis en examen pour des affaires de détournements de fonds.

Comme le Front National l'a dénoncé entre les deux tours des élections régionales, la liste de François Dubout était manœuvrée directement par l'UMP pour empêcher Marine Le Pen d'arriver devant la liste de Valérie Létard.
Philippe Bernard travaillait déjà pour la mairie UMP de Senlis en mai 2009 et participait déjà à des manœuvres politiciennes avec des cadres dirigeants de l'UMP.

Quelques mois plus tôt, Philippe Bernard était déjà l'interlocuteur de Messieurs Rappeneau et Flajolet, élus UMP du Pas de Calais, dans le surprenant retrait de la liste FN pour le second tour des élections municipales de Calais.
Ce désistement, condamné par la direction du FN, a permis à l'UMP de remporter la première ville du département. Selon plusieurs sources, d'importantes contreparties auraient alors été négociées entre Philippe Bernard et l'UMP. Lesquelles ?
L'affaire « Philippe Bernard » démontre que la collusion entre les dissidents du Front National et les dirigeants de l'UMP n'a pour but que de nuire à Marine Le Pen dont les résultats électoraux et les sondages font peur au pouvoir en place.

L'Université de Lille III - Zone de non-droit


Posté le 3 novembre 2010

Communiqué de presse d'Éric Dillies, Secrétaire départemental du FN Nord-Flandre, Conseiller régional Nord-Pas-de-Calais

Force est de constater, une fois de plus, que l'Université de Lille III est soumise à la loi des milices de l'extrême-gauche.

En effet, ce matin, quatre étudiants de cette Université, apparentés au Front National, qui se rendaient à l'Assemblée Générale pour y exposer leur opinion sur les blocages, comme c'est leur droit le plus strict (sinon à quoi servirait une Assemblée Générale !), ont été agressés à coup de chaînes de moto par une douzaine de membres de la milice locale d'extrême-gauche. Cet incident fait suite à d'autres faits de violence commis par les mêmes individus.

Le Front National dénonce le climat de terreur que fait régner sur le campus cette minorité de soi-disant étudiants (la plupart ont plus de 30 ans !).

Le Front National exige des explications des autorités de Lille III sur leur étrange complaisance vis-à-vis de ces groupes qui agissent impunément depuis plusieurs années. Une plainte sera déposée et il serait temps que le président de cette Université assume ses responsabilités : parmi celles-ci figurent la sécurité des étudiants et le respect de la démocratie. Si l'équipe dirigeante de Lille III n'est pas en mesure d'assurer pleinement ces fonctions, nous lui suggérons de démissionner et de remettre les rênes à des personnes plus compétentes. En outre, si le président de l'Université ne dispose pas de suffisamment de moyens pour garantir la sécurité et la tranquillité des étudiants, il lui est toujours possible de faire appel aux forces de police et de lancer des procédures disciplinaires contre ceux des miliciens d'extrême-gauche qui seraient effectivement inscrits dans son Université.

De même, Le Front National accuse la mairie de Lille de soutenir ces groupuscules violents en leur fournissant une aide matérielle, par le biais d'une mise à disposition d'un local au profit de la CNT qui, sous couvert de syndicalisme, pratique la terreur sur les campus.

L'insulteur d'Alexandre Simonnot en correctionnelle


Posté le 3 novembre 2010

La porte ne doit pas rester ouverte à Jacques Bompard !


Posté le 2 novembre 2010

Communiqué de Presse de Frédéric BOCCALETTI, Conseiller régional de P.A.C.A., Secrétaire départemental du FN Var, Secrétaire régional du FN en PACA :

Lors de la conférence de presse du 30 octobre 2010, au Barroux dans le Vaucluse, Bruno Gollnisch a indiqué à un journaliste, qui lui posait la question d'un possible retour de Jacques Bompard s'il était élu à la présidence du FN, « qu'il ne fermait pas la porte » (La Provence du Vaucluse du 31 octobre 2010).

Je tiens à rappeler que lors des dernières élections régionales où j'étais directeur de campagne de Jean-Marie Le Pen, j'ai pu constater que Jacques Bompard et son groupuscule ont fait une campagne agressive et injurieuse à l'égard du Président du Front National !

Le seul but de la liste de Jacques Bompard était de réduire le score de Jean-Marie Le Pen dans notre région et de l'empêcher d'être présent au deuxième tour.

Je pense que le seul habilité à pouvoir autoriser certains dissidents (dont Jacques Bompard) à revenir au FN n'est autre que Jean-Marie Le Pen lui-même au titre de Président du FN actuellement ou en tant que Président d'honneur du FN, fonction qu'il devrait très logiquement occuper après le congrès.

Il ne saurait en être autrement puisque Jean-Marie Le Pen est le premier concerné dans les agissements scandaleux de Jacques Bompard et de sa ligue d'anti-Le Pen.

"Le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple" pour défendre la liberté et la souveraineté française


Posté le 30 octobre 2010

Communiqué de presse de Frédéric Boccaletti, Conseiller régional PACA, secrétaire départemental du FN Var, secrétaire régional en PACA

Le Front National de Provence Alpes Côte d'Azur apporte tout son soutien à son Président, Jean-Marie Le Pen et condamne le réquisitoire du procureur de la république qui réclame à son encontre deux mois de prison avec sursis et un an d'inéligibilité pour avoir publié lors des élections régionales de 2010 une affiche dénonçant l'islamisation de notre région et de notre pays.

En disant tout haut ce que tout le monde pense tout bas, Jean-Marie Le Pen a réalisé le score de 25 %. Ce sont ni plus, ni moins, que 25 % des citoyens français qui se sont exprimés démocratiquement dans les urnes en faveur du Front National et de sa tête de liste régionale.

La volonté des citoyens français, par un tel procédé, est bafouée. Sa voix n'est plus respectée. La démocratie, elle, est en danger.

Que tout le monde se rassure, le Front National se fera respecter et ne se pliera pas à la dictature des dogmes et de l'idéologie.

Le Front National défendra la France, exprimera et incarnera la volonté du peuple, comme il l'a toujours fait, à chaque élection.

Abraham Lincoln, défenseur de la Liberté et de la Démocratie, souhaitait impliquer le peuple dans la vie politique. Il déclarait cette célèbre phrase qui est aujourd'hui inscrite dans notre Constitution : « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ».

Par conséquent, le Pouvoir n'appartient nullement aux commissaires politiques de la pensée unique et aux gardiens du dogme de l'antiracisme. Il appartient au peuple souverain !

Pas d'alliance avec l'UMPS : réponse à Christian Vanneste


Posté le 27 octobre 2010

Communiqué de presse d'Eric Dillies, Conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais,  Secrétaire départemental FN Nord Flandre

La manœuvre électoraliste du sémillant Christian Vanneste ne vise qu'à abuser les électeurs du Front National au plus grand profit de la majorité présidentielle. L'opération de Nicolas Sarkozy en 2007 se répète… Une fois de plus, l'UMP cherche à tromper les français.

Le collectif « Droite Populaire », dont les membres sont affectueusement surnommés les « Pizzaïolos » par leurs acolytes de l'UMP, ne sont qu'une frange très marginale de la majorité présidentielle. Majorité qui ne se distingue pas en matière de défense de la souveraineté nationale ou de lutte contre l'immigration.

En effet, l'UMP a fait le choix de la soumission à la gauche, de l'islamisation, de l'insécurité, de l'immigration et du mondialisme. Tout ce contre quoi le Front National lutte.

Quant à Christian Vanneste lui-même, sa duplicité ne fait aucun doute : alors qu'il prétend aujourd'hui ne pas avoir « d'ennemis à droite », il faut rappeler que ce personnage pittoresque est le principal auteur de l'amendement numéro 28, discuté le 28 mai 2010, qui visait à interdire toute triangulaire aux élections législatives… dans le but avoué d'éradiquer le Front National. Christian Vanneste n'est donc qu'un pion du système.

C'est pourquoi Marine Le Pen a souligné à maintes reprises qu'une alliance avec l'UMP est hors de question. Le Front National s'oppose aux manigances des petits barons de l'UMP et s'inscrit clairement dans une logique de Résistance. S'il souhaite nous rejoindre, Monsieur Vanneste devra au préalable rompre totalement avec l'idéologie mortifère défendue par l'UMP.

Maubeuge plaque tournante de la drogue


Posté le 26 octobre 2010

Communiqué de presse de Guy Cannie, Conseiller régional FN du Nord-Pas-de-Calais

Une vaste opération anti-drogue a été déclenchée la semaine dernière à Maubeuge et dans ses environs. Vingt-et-une personnes, « gravitant autour du même clan familial maubeugeois » selon les termes vaporeux de la Voix du Nord, ont été arrêtées. Onze d'entre elles ont été mises en examen et sept ont été placées en détention provisoire. Ces arrestations font suite à plusieurs mois d'enquête et de coopération avec les autorités belges.

Même s'il ne semble pas que les faits soient liés, ce coup de filet a lieu 10 jours après la mort par overdose d'une parisienne de 53 ans dans un hôtel de Maubeuge . Ce triste précédent démontre s'il en est que la répression contre le trafic de drogue doit être une priorité de l'État, particulièrement à Maubeuge où les trafiquants empoisonnent la vie des habitants comme ils empoisonnent les toxicomanes.

À ce titre, Le Front National de Jean-Marie Le Pen exige la tolérance zéro en matière de trafic de stupéfiants, les politiques dites de « prévention » n'ayant aucune chance de réussite face aux bandes proto-maffieuses. Des politiques de prévention qui ne sont par ailleurs qu'un prétexte pour faire vivre un tissu associatif aussi bigarré qu'inefficace.

Georges Frêche est mort


Posté le 25 octobre 2010

C'était un adversaire politique, pour lequel j'avais une admiration certaine. C'était un homme de cœur. Son intelligence, sa capacité de travail et son sens politique forçaient le respect. Il ne pouvait et ne voulait laisser personne indifférent.

Démiurge, visionnaire, stratège, politique, érudit, il avait acquis, du Languedoc jusqu'en Chine, en passant par Solférino, une dimension et une notoriété à la hauteur de ses ambitions, de ses rêves et de sa culture.

Il avait les défauts de ses qualités et les qualités de ses défauts. L'ampleur et la puissance d'une personnalité hors du commun qui s'exprimait sans tartuferie ont contribué à sa réussite et sa renommée mais aussi aux controverses et aux polémiques.

Au-delà de l'empreinte qu'il a gravée durant plus de trente ans dans l'histoire politique de notre région, son œuvre incontestable et incontestée restera la ville de Montpellier, dont il fut le bâtisseur et le prophète.

Au-delà de nos oppositions, notamment en hémicycle, de nos divergences et de l'incompabilité de nos formations politiques, c'est une estime et une courtoisie réciproques qui ont toujours commandé nos relations.

Il avait une profonde connaissance des hommes et une lucidité implacable sur leurs vertus et leurs faiblesses.
Georges Frêche était avant tout un mari et un père aimant, un homme entouré d'amis fidèles. Il restera présent dans le cœur et la mémoire de ceux qui l'ont aimé et ont su l'apprécier envers et contre tous.
Je présente mes sincères condoléances à sa famille, ses filles, sa femme Claudine et Marion.

France Jamet,
Présidente du Groupe des élus du Front National au Conseil régional du Languedoc-Roussillon

Manoeuvre du PS au Conseil régional PACA


Posté le  24 octobre 2010

En assemblée plénière du Conseil régional PACA, un incident de séance a eu lieu suite à une manœuvre du PS. En effet, lors d'une délibération, les élus PS n'étaient plus assez nombreux, le FN et l'UMP ont voté contre et les verts abstention. Le Président de séance à ce moment là (M Allemand) n'a pas souhaité valider le vote et a voulu refaire un vote : entre temps le PS avait rappelé certains amis afin d'obtenir un vote favorable. Au vu de la levée de bouclier des élus du FN, le Président a du faire une suspension de séance.

                                   
Manoeuvre du PS au conseil régional PACA
envoyé par bucch. - L'info internationale vidéo. 

La justice perd le Nord


Posté le 23 octobre 2010

Communiqué de presse d'Eric Dillies, Conseiller régional Front National-Rassemblement pour le Nord Pas de Calais

Une fois de plus, le laxisme de la justice vient confirmer nos analyses sur l'explosion de la délinquance.

Alors que l'agression d'hier d'un agent de transport en commun nous prouvait que les Français étaient abandonnés à la loi des gangs, la justice, elle, s'y soumet : les deux agresseurs n'ont pas été condamnés. Ils auront une seule obligation : venir pointer au commissariat de temps à autres.

Leur excuse ? « On avait bu un litre de vodka »… excuse retenue par la justice pour absoudre ces deux voyous qui avaient caillassé un bus et tabassé deux agents

Le Front National réitère son exigence de fermeté à l'égard des voyous. Il y va de la sécurité de nos services publics, des fonctionnaires et de nos concitoyens.